Affaire d’imamat à Siguiri : l’imam Haroun accuse l’ex-président des orpailleurs…

Print Friendly, PDF & Email

Depuis la mort du premier imam El hadj Sory Magassouba, une incompréhension et division totale font légion au tour de sa succession à la tête de la grande mosquée centrale de Siguiri. La tension est toujours vive entre les religieux de cette préfecture de la Haute Guinée en ce sens que beaucoup de religieux s’opposeraient à la désignation de l’adjoint du défunt El hadj Issa Fofana comme successeur.

Selon nos informations, c’est que le maire, le préfet et le vestibule auraient préféré choisir Haroun Doumbouya comme premier imam de Siguiri. Toute chose qui divise les religieux en deux camps antagoniques. L’actuel premier imam et secrétaire général de la ligue préfectorale de Siguiri Haroun Doumbouya a invité les imams de la préfecture à une séance de travail. C’est ainsi qu’un groupe de religieux s’est rendu dans la cour de la mosquée de Sékou commissaire. Que s’est-il passé ? Haroun Doumbouya explique : « Cette affaire c’est El hadj Bakary Sacko, l’ex-président des orpailleurs de Guinée qui est à l’épicentre de tous ces problèmes parce que c’est lui qui a fait une réunion avec un groupe de religieux à un jour de notre rencontre. Donc c’est lui qui veut brûler Siguiri. Le dimanche, j’étais dans la cour de la mosquée, je l’ai vu entrer ce jour partir dire au secrétaire d’arrêter le travail. C’est ainsi que nous avons arrêté les activités, nous sommes allés voir les autorités à tous les niveaux sans exception. C’est le Président Alpha Condé qui a envoyé un courrier qui demande d’enregistrer les imams. C’est ainsi que j’ai fait une demande des dossiers », a-t-il expliqué.

Présentement, à en croire nos sources, la situation est sous le contrôle de l’autorité préfectorale plus le vestibule afin de trouver un terrain d’entente.

Moussa Koutoubou Condé correspondant à Siguiri : +224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.