Affaire d’imamat à Siguiri : toujours pas d’entente entre les protagonistes

Print Friendly, PDF & Email

Après la mort du premier imam de Siguiri Elhadj Sory Magassouba, les discussions sont toujours d’actualité entre les différents camps autour de la désignation de celui qui sera à la tête de la grande mosquée centrale de la préfecture.

L’on se rappelle que le dimanche 28 décembre dernier plusieurs imams sont descendus dans la rue pour protester contre la désignation de l’imam Haroun Doumbouya. Cette marche pacifique s’inscrivait selon les organisateurs dans le cadre de dire non au choix fait par les autorités de Siguiri.

« Cette situation est toujours d’actualité car, nous n’accepterons pas que Haroun Doumbouya soit le premier imam et secrétaire préfectoral de la ligue islamique. C’est Issa Fofana qui a été désigné pour occuper le poste de premier imam, mais les autres ne veulent de cela. Ce qui veut qu’ils ne veulent pas qu’il ait la paix et la quiétude. C’est pourquoi jusqu’à présent, la mosquée centrale de Siguiri n’a pas d’imam officiellement désigné », nous a confié Karifala Camara.

Poursuivant, notre interlocuteur précise que la gravité de cette affaire d’imamat est que certaines personnes veulent salir l’image de la religion musulmane.

« Depuis que cette affaire a commencé, de multiples affrontements ont eu lieu entre les protagonistes, pourtant ce sont eux qui sont des éducateurs de la société. Avec cette allure, si le secrétariat des Affaires religieuses ne prend ses dispositions pour mettre fin à cette affaire, l’image de la religion risque d’être salie », déclare-t-il.

A rappeler que jusqu’à présent, la grande mosquée de la préfecture de Siguiri n’a pas un imam officiellement connu. D’aucuns disent que c’est Issa et d’autres affirment que c’est Harouna Doumbouya.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.