Affaire Elhadj Doura. Un Sierra Léonais refute les accusations : « mon business me permet de vivre sans kidnapper les gens »

Print Friendly, PDF & Email


Sao Ndanema, de nationalité Sierra leonaise est un vendeur de voitures en ligne. Il a comparu devant le tribunal de première instance de Dixinn ce lundi, où il est cité dans l’enlèvement et séquestration du vieux Elhadj Doura, décédé en mars 2018 dans les mains de ses ravisseurs à Maférinyah. 
Ce Sierra Léonais qui vit en Guinée depuis 2006, marié à une Guinéenne a rejeté les faits qui lui sont reprochés. Rappelant au tribunal que ce que son business de véhicules lui rapporte ne peut lui permettre de se lancer dans les sales affaires. 
« C’est vrai que je suis un ami de Ibro (accusé en fuite). On vendait ensemble des véhicules. Mais cela ne fait pas de moi un kidnappeur comme lui. D’ailleurs, je ne m’attendais pas à ça de sa part. Monsieur le président, mon business me suffit largement. Parceque ce que je gagne dans la vente de véhicules comme revenu est de trop. Donc, ma moralité ne me permet pas de kidnapper des gens. Je suis innocent dans cette affaire », a déclaré à la barre, Sao Ndanema.
Après confrontation, le présumé cerveau dans l’affaire du vieux Doura, Elhadj Mamadou Diallo a soutenu qu’il n’a jamais eu à travailler avec le Sierra Léonais en question. Tout en affirmant qu’il n’a pas eu de relation avec lui dans cette affaire d’enlèvement d’Elhadj Doura Diallo. 
Elisa Camara
+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.