Affaire Eva/ex-préfet de Dubréka: malgré sa récusation par la partie civile, la juge Fatou Bangoura ordonne la continuation des débats


Récusée par la société chinoise Binhai pêche sarl, représentée par la dame Fatoumata Keita dans l’affaire de « discrimination, abus d’autorité, vol et complicité » qui l’oppose devant la Cour d’Appel de Conakry à l’ex-députée, Eva Kaltamba Sylla, l’ex-préfet de Dubréka, Younoussa Lebon Sylla et au directeur général de la société Eva pêche, Amara Bangoura, la présidente de la Cour, Fatou Bangoura a ordonné, ce mercredi, 15 Décembre, la continuation des débats. En attendant que le premier président de la Cour ne se prononce sur la demande. 
Dès l’ouverture de l’audience, la présidente de la Cour, Fatou Bangoura a informé les parties qu’une procédure de récusation a été introduite par la partie civile. Donc, elle souhaite renvoyer l’affaire. 
Ce que le parquet représenté par le procureur, Mohamed Kaba ne partage pas, tout en rappelant que le code de procédure pénale permet à la présidente d’ordonner la poursuite des débats, en attendant que le premier président de la  cour ne se prononce sur la demande de la partie civile. Un avis du procureur Kaba que la défense représentée  par le pool d’avocats à sa tête Me Dinah Sampil partage.: » Madame la présidente ne cédez pas au terrorisme verbal. On est entrain de vous amener à des situations qui n’existent nulle part. Ne cédez pas aux chantages. Veuillez retenir le dossier et ordonner la continuation des débats », a plaidé Me Dinah Sampil. 
Pour la partie civile, il est inacceptable de continuer les débats du moment où la juge chargée du dossier est récusée. 
: » ce dossier ne devrait pas être programmé aujourd’hui. Nous n’avons pas peur plutôt c’est eux qui ont peur du procès. Mais qu’ils savent que je les tiendrai jusqu’au bout. Depuis le début de cette affaire le parquet appris cause et effet. Madame la présidente renvoyez le dossier pourque cette affaire de récusation soit réglée », a dit Me Salifou Beavogui. 
Après tous ces débats houleux entre les parties, la présidente de la cour, Fatou Bangoura a ordonné la continuation des débats en attendant que le premier président de la cour ne se prononce sur la demande introduite par la partie civile. 
Au moment où nous mettions cet article en ligne, c’est l’ex préfet, Younoussa Lebon Sylla qui entrain d’être entendu. 
Elisa Camara

 +224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.