Affaire journaliste « agressé » au siège du RPG : Koureissy revient sur les motifs de sa médiation

Print Friendly, PDF & Email

Il est celui qui a sauvé des griffes de la justice, à  travers sa médiation, l’ex-président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara et l’ex-ministre de la Sécurité, Albert Damantang Camara, suite à la plainte du journaliste Mohamed Camara récemment agressé au siège de l’ex-parti au pouvoir. Joint par Mediaguinee ce mercredi 17 novembre, le président du parti ARENA, Dr Sekou Koureissy Condé, est revenu sur les motifs de sa médiation qu’il a réussie avec succès.

« La paix, la médiation est l’affaire de tout le monde. Donc, lorsque tu entends qu’un événement peut se produire dans un contexte de transition que nous voulons sereine et apaisée dont nous souhaitons un dénouement heureux, il faut éviter tout ce qui pourra être de nature à perturber l’ordre social. J’ai pris l’initiative, de façon personnelle et indépendante, d’aborder les différents acteurs. Je dois féliciter l’avocat, Me Salifou Beavogui qui est un grand monsieur qui a fait preuve d’une hauteur de vue absolument remarquable »,  a déclaré, le président de l’African Crisis Group, Dr Koureissy Condé. 

Il a par ailleurs précisé que la médiation entre les deux(2) caciques du RPG, à  savoir Damaro et Damantang avec le journaliste Mohamed Camara lui a pris une semaine de façon très intensive. Parce que, dira-t-il, « les parties ne se sentaient pas vraiment capables d’accepter une médiation. Chacun voulait aller à l’épreuve. » 

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.