Affaire M’mah Sylla: à la barre, Dr Sébory Cissé craque et hausse le ton

Le procès criminel des médecins poursuivis pour des faits présumés de viol, avortement et meurtre sur la personne de feue M’mah Sylla, s’est poursuivi ce mardi 22 septembre au Tribunal de Première Instance de Mafanco. 

Dans le box des accusés, après Patrice Lamah et Daniel Lamah, le dernier à paraître à la barre pendant l’audience précédente, Dr Sebory poursuit son audition par la phase question des avocats des différentes parties au procès. Contrairement à sa précédente comparution, le prévenu n’a pas fait objet d’une courtoisie. 

À de nombreuses questions, Dr Sebory a répondu avec un écart de langage et un ton  peu conventionnel dans les procédures judiciaires.

Un comportement inadéquat  que le président de la cour, Souleymane 1 Traoré,  a fait constater à son conseil avant de donner un ultimatum de suspendre l’audience en cas de répétition des actes par le prévenu Sebory Cissé. 

Après la restauration de l’accalmie dans la salle, Sebory Cissé s’est adressé aux parents de M’mah Sylla, en ces termes: «je demande aux parents de M’mah Sylla, s’ils savent que c’est un service que j’ai rendu à leur fille, s’ils savent que j’ai aidé au rétablissement de leur fille à un moment, je leur demande d’apporter leur contribution pour ma libération. Je ne peux pas avoir la prétention de donner un produit nuisible à un malade, je leur demande de contribuer à ma libération », a-t-il sollicité.

Mayi Cissé 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.