Affaire patriarche à N’zérékoré : les femmes Zogos apportent leur soutien au camp de Lambert Zogbélémou

Print Friendly, PDF & Email

Elles étaient une dizaine de femmes qui sont venues échanger ce lundi, 24 mai 2021 avec les autorités régionales sur cette affaire de patriarche qui divise la ville. Ces femmes qui n’ont pas pu rencontrer le gouverneur déjà à Conakry ont finalement échangé avec le chef de cabinet du gouverneur, Jean Smit Sandy durant 30 minutes.

A leur sortie de la salle, leur porte-parole a tenu à préciser : « Il n’y a qu’un seul patriarche à N’zérékoré qui est Lambert Goikoya Zogbélémou. La ville n’a jamais connu deux patriarches. Souvent on attend qu’il y a deux et ce qui n’est pas le cas. La famille Zogbla s’est réunie à Kwiteyapoulou et c’est lui qui a été désigné. Le gouverneur n’étant pas là, c’est avec son directeur de cabinet qu’on a échangé. Il nous a dit que le gouverneur n’a jamais soutenu un patriarche. Mais si ce n’est pas quelqu’un qui soutient un côté, l’affaire de patriarche, on n’a pas besoin beaucoup à discuter »,  indique Gbanawa Lamah.

Après chez le gouverneur, ces femmes se sont dirigées chez le préfet et chez le maire pour le même message. Et pendant ce temps, les autorités locales ne reconnaissent pour le moment pas Goikoya Lambert même si, il bénéficie un autre soutien de poids dans cette affaire qui divise la ville.

Tout récemment, lors d’un point de presse qu’il a animé, le gouverneur Mohamed Garé a invité la famille Zogbla à s’entendre sur un choix entre Davids Mansa Zogbélémou et Lambert Zogbélémou.

Cette sortie des femmes fera changer la décision des autorités locales à soutenir Lambert au détriment de Davids Mansa Zogbélémou ? Attendons de voir !

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré          

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.