Affaire plan de riposte : ‘’l’intention du ministre Taliby n’est pas de nuire, mais plutôt d’obéir à la demande pressante de sa hiérarchie’’ (haut cadre d’EDG)

Print Friendly, PDF & Email

Le Premier Ministre, Chef du gouvernement Dr Ibrahima Kassory Fofana a annoncé les grandes lignes du plan de riposte économique à la crise sanitaire liée au COVID-19. Dans ce plan de riposte, il est indiqué que 488 milliards des charges sociales sont prises en charge par le Gouvernement guinéen.

Selon le Premier ministre qui parle au nom du gouvernement : « L’État prendra à sa charge pour trois mois les factures des abonnés au tarif social de l’électricité à compter du mois d’avril 2020, pour un coût de 456 milliards de francs guinéens ; aussi l’État prendra à sa charge pour trois mois les factures des abonnés au tarif social de l’eau à compter du même mois, pour un coût de 24 milliards de francs guinéens. Les échéances de paiement des factures d’eau et d’électricité pour l’ensemble des autres abonnés non commerciaux seront décalées de trois mois », avait-il-souligné.

Suite à la publication d’un article dans le magazine de Jeune Afrique dans lequel, le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement Papa Koly Kourouma s’est déchargé sur l’entreprise Electricité de Guinée (EDG). Un travailleur de cette entreprise sous couvert de l’anonymat, a apporté quelques précisions relatives aux affirmations de ce ministre qui a aussi servi dans le département de l’Energie.

Selon ce haut cadre d’EDG : « C’est le vendredi 03 avril 2020, que j’ai vu le Ministre de l’Energie accompagné de son Secrétaire Général El hadj Sékou Sanfina Diakité ancien Directeur Général de l’EDG. Les deux ont sillonné les bureaux du DAF, Monsieur KABA et des Grands Comptes en réclamant d’urgence un document dont il ignore la nature. A cette date, le Directeur Général était absent de Conakry pour des raisons sociales. Car, il était parti à Fria pour assister à l’enterrement de sa belle-mère. L’incompréhension qui s’installe c’est de savoir pourquoi il n’y a eu aucune réaction à date de la part de la Direction Générale et du cabinet en l’occurrence le Secrétaire Général qui est aussi témoin des faits sur le document présenté par le Premier Ministre, Chef du gouvernement qui fait couler assez d’encre et de salive non seulement sur le plan national qu’international », s’est-il-interrogé.

Visiblement imprégné du déroulement du processus, ce cadre nous apprend que : « C’est sur instruction de Monsieur le Directeur Général de l’EDG que Pierre Kolié a envoyé dans la boite mail du Ministre de l’Energie, les informations recoupées à l’intérieur de l’EDG dans l’après-midi après sa visite à EDG. Aussi, il faut retenir que ni le Ministre, ni son Cabinet ne sont outillés pour analyser les informations reçues venant du logiciel de gestion clientèle de l’EDG. Le document de l’EDG reçu par le Ministre Taliby était en PDF et ne peut faire objet de modification. La question qui taraude les esprits est de savoir à ce niveau qui serait fautif ? » a-t-il ajouté.

Pour finir, ce cadre a invité les uns et les autres à analyser en toute impartialité le document envoyé par la représentation de la Banque Mondiale ‘’dont les chiffres sont surestimés’’.

« Au moment où je témoigne sur cette affaire, l’expert-énergie de la banque travaille avec le Directeur Général pour sortir un chiffre consensuel. Le Ministre quant à lui, refuse de se défendre et pourtant, c’est son honneur qui est en jeu et moi, à sa place, je le fais parce que tout simplement, il est innocent dans cette affaire. Ce qui est fait n’est pas dans l’intention de nuire, mais plutôt d’obéir à la demande pressante de sa hiérarchie qui à son tour était bousculée par les partenaires. Un nouveau document portant modification de l’ancien qui a été établi par EDG et transmis au Ministère de l’Energie est en cours d’élaboration. Je donne ces informations par acquis de conscience et surtout pour apaiser la toile et faire taire les ardeurs qui n’honorent pas notre pays la Guinée », a-t-il justifié.

Oumar

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.