Affaire Tamba-Esther : plus de 120 mn d’audition pour Korbonya Baldé à la DCPJ

Print Friendly, PDF & Email


Le mariage Tamba-Esther -célébré le 7 mai dernier- continue de faire parler de lui. Linfluenceur sur Facebook et communicant du RPG Arc-en-ciel (ex-parti au pouvoir) Ibrahima Korbonya Baldé n’oubliera pas de sitôt la journée ensoleillée du samedi, 14 mai 2022. Lui qui fait du retour dans sa famille de Esther née Oumou Hawa Bah un défi à relever à travers un mouvement dénommé MODV (Mouvement pour la défense de nos valeurs).

Samedi, alors que le soleil chauffait les têtes, Korbonya est arrêté par les limiers aux environs de 15h en haute banlieue de Conakry alors qu’il était dans une radio très prisée de la capitale.

Le jeune aux éternelles [belles] lunettes sera conduit -sans brutalité- à la DCPJ à Kaloum sur demande du procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum Abdoulaye Israël Kpogomou. Que reproche-t-on au jeune influenceur?

Ledit procureur a instruit dans une correspondance le directeur central de la police judiciaire (DCPJ) d’ouvrir sans délai des enquêtes autour de Ibrahima Korbonya Baldé, Mamadou Samba Barry et autres pour « des faits de menaces de mort, d’injures, de production, de diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre et la sécurité publics, divulgation de fausses informations, le tout, par le biais d’un système informatique et sur les réseaux sociaux, notamment Facebook » commis au préjudice de Tamba Zacharie Millimouno, journaliste au Groupe Hadafo Médias.

Arrivé donc sous un soleil de plomb dans la cour de la DCPJ, le jeune sera conduit dans un bureau où il sera auditionné pendant plus de deux heures.

Selon nos sources, il est reproché au jeune – qui a pour conseil Me Salif Béavogui- d’avoir créé un mouvement contre le mariage Tamba-Esther et d’appeler un sit-in devant le siège d’Espace Fm afin de « troubler l’ordre public ». Beaucoup d’autres questions liées au mariage de Tamba ont été posées au jeune qui devra patienter 48 heures dans les locaux de la Police judiciaire pour connaître son sort. 

Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.