Affaire ‘’transfert’’ du joueur Morlaye Sylla : les précisions du secrétaire général du Horoya AC

Print Friendly, PDF & Email

Le secrétaire général du Horoya AC, Kroutimi Mady Kaba, dans son passage ce mercredi 23 juin dans l’émission ‘’Cis Live’’ de la Radio Cis Médias, a  donné d’amples  informations sur le cas de l’international  guinéen   Morlaye Sylla, milieu de terrain des Rouge et blanc de Matam, sur un prétendu transfert à Clermont Foot 63, un club promu en ligue 1 française.

 Pour mettre fin aux spéculations, M. Kaba, secrétaire général du Horoya AC, a précisé ceci :  « nous avons appris cet intérêt par les médias de la place et quelques membres de la famille de Morlaye. Mais j’aimerais vous dire que pour le moment, nous n’avons reçu aucune offre sérieuse de la part d’un club. Moi, je pense que ce joueur mérite respect et considération, avec son statut de joueur international. Il faut donc que les intéressés fassent des propositions concrètes à son club et même au joueur pour s’attendre à un transfert. »

Et d’affirmer plus loin : « moi je pense que le club qui voudrait vraiment avoir Morlaye avec lui, doit pouvoir faire des propositions concrètes dans le projet de transfert. Je vous dis que nous n’avons toujours pas reçu une proposition concrète concernant Morlaye Sylla. Donc, c’est aux clubs désireux de s’attacher les services du joueur de faire des efforts, parce que le Horoya est un club professionnel qui a joué sept ans d’affilée la ligue des Champions de la CAF ».

Pour terminer, il se dit prêt à recevoir toute proposition concrète pour n’importe quel joueur de son club. « Le club n’empêchera pas le transfert, parce que le Horoya, comme tous les autres clubs du monde, est une équipe qui a besoin d’argent pour fonctionner.

Avec cette sortie du secrétaire général du Horoya AC,  beaucoup  d’observateurs sont désormais  informés davantage sur cette affaire de ‘’transfert’’ du joueur Morlaye Sylla. Attendons de voir la suite…

 Kalidou Diallo

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.