Affaire zéro admis au BEPC à Koubia : ”sur les 191 candidats, 100 ont eu 2 en Maths, Physique et Chimie et n’ont pas réussi en Dictée” (préfet)

Print Friendly, PDF & Email

On vous disait dans une de nos dépêches que suite à l’échec enregistré cette année au BEPC dans la préfecture de Koubia qui a eu zéro admis sur les 191 candidats, une commission dirigée par le préfet Mamadou Saïdou Bangaya Diallo devait rencontrer ce mercredi 16 septembre 2020 l’inspecteur régional de l’éducation de Labé. C’est désormais chose faite. Lors de cette rencontre, l’inspecteur régional de l’éducation a tenu à préciser que le centre de Koubia n’a pas été éliminé. 

”Tous ceux qui étaient dans le centre, avant d’éliminer le centre, ces gens-là ce sont des sanctions, la preuve lorsqu’on a trouvé un téléphone dans une salle, le surveillant qui était là-bas a été relevé, c’est dire qu’on ne pouvait pas éliminer le centre tant que les surveillants ne sont sanctionnés et que le DPE reste tranquille. Vous avez l’idée que le centre a été éliminé, mais tel n’a pas été le cas. Quand on dit que les enseignants ont leur part de responsabilité, c’est par rapport à la baisse du niveau de l’enseignement, avant vous allez trouver un élève de CM qui écrivait parfaitement une lettre, mais un élève de la 10 ème ou de la 11 ème aujourd’hui, dites-lui d’écrire une lettre. Mais c’est qui ? C’est l’enseignement, donc nous devons tous nous lever ensemble pour travailler. Partout où il y a eu zéro admis, beaucoup d’idées vont naître” explique Bato Donzo. 

À la sortie de la rencontre, un des candidats non-admis qui était membre de cette commission explique : ”Nous on avait des doutes si nos copies ont été bien corrigées, mais lors de la rencontre nous avons trouvé effectivement que nos copies ont été effectivement corrigées. Moi, personnellement j’ai récupéré mes copies que j’ai regardées, la note relevée, je l’ai méritée, je n’ai pas été triché. Je veux dire à mes amis de redoubler d’efforts pour étudier. Je demande au gouvernement de nous aider à avoir des professeurs puisque nous sommes en manque” demande Mamadou Moustapha Baldé. 

Dans le même sillage, le préfet de Koubia de renchérir : ”nous sommes venus au compte de la commission à l’IRE, nous avons revu les copies, les relevés de notes de tous les candidats de Koubia, nous avons commencé par les deux meilleurs élèves de Koubia qui sont membres de cette commission, nous avons trouvé effectivement que les copies ont été corrigées. Nous avons constaté que le centre n’a pas été éliminé, en plus sur le sujet de mathématique, la plupart de nos candidats n’ont eu que 2 comme note, en physique aussi c’est pareil, en chimie pareil. Sur les 191 candidats, les 100 ont eu deux sur ces trois matières, ils n’ont pas réussi en dictée et questions, mais il y a des matières où certains ont eu 15 ou 16, mais du fait qu’ils ont eu plusieurs 2 comme note, ça ne pouvait pas les aider à avoir la moyenne demandée. Donc, nous avons vu les copies, Koubia n’a pas été écarté, les élèves doivent redoubler d’efforts, les enseignants aussi doivent redoubler d’efforts pour bien enseigner, les encadreurs doivent faire leur travail. L’éducation recule à Koubia. Mais, de retour à Koubia, nous allons prendre des dispositions pour que ça ne se répète plus”, promet Mamadou Saïdou Bangaya Diallo. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé 

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.