Connect with us

Societé

Affrontement à la fête du 1er Mai : ‘’quand on est pas invité à une cérémonie, on ne doit pas être là’’ Abdoulaye Camara (USTG)

La Guinée a célébré la fête internationale du travail, ce mercredi au palais du peuple. Cette fête qui est censée d’être le jour de revendications pour les travailleurs et travailleuses, a été, fêtée à Conakry sous tension qui a abouti à un règlement de compte entre le camp d’Abdoulaye Camara et celui d’Abdoulaye Sow, tous se réclamant être le secrétaire général légitime de l’USTG.

Ces affrontements entre ces deux camps rivaux ont enregistré plusieurs blessés dans les rangs d’Abdoulaye Sow notamment, Aboubacar Soumah du SLECG Cette confrontation a été à l’origine de l’’absence du Premier ministre, chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana qui était annoncé pour présider ladite cérémonie. C’est finalement le ministre du travail, Lansana Komara qui l’a représenté.

Interrogé sur cette situation, Abdoulaye Camara S/G de l’USTG, qui soutient que c’est lui le légitime secrétaire général de l’USTG, et que c’est lui qui a réservé le palais du peuple pour ce 1er mai, a dit :« le problème est simple quand tu n’es pas invité à une cérémonie de façon diplomatique, tu ne dois pas être là. Malheureusement, la force des faibles c’est la violence. Donc, ils ont voulu utiliser la violence, mais ils ont été repoussés par les travailleurs adhérant de la CNTG et de l’USTG. Nous continuons à tenir normalement nos discours avec les autorités ici présentes comme vous avez constaté, nous avons le ministre de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle, du travail, l’inspecteur Général du travail, les chefs de cabinet etc… ».

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook