Affrontement entre deux localités de Siguiri : des gendarmes blessés et des dégâts matériels enregistrés

Print Friendly, PDF & Email

Depuis des années, les deux localités sont opposées à cause d’une portion de terre. Ce conflit domanial a fait l’objet d’un jugement entre Koumandjanbougou et de Bankon. Selon maire de la commune rurale de Bankon, cette affaire tire son origine d’un domaine qui est en état d’exploitation minière et dont les deux villages se réclament propriétaires. «  Nous sommes en conflit depuis longtemps autour d’un domaine. Nous nous sommes rendus à la justice, Bankon est sorti victorieux. On est parti à la cour d’appel de Kankan, Bankon a remporté la victoire. Mais malgré tout, Koumandjanbougou est en train d’exploiter le domaine et pourtant on nous a dit que c’est pour nous. C’est pourquoi nous sommes partis voir le procureur du tribunal de première instance de Siguiri afin qu’il fasse arrêter les activités sur le terrain. Il a fait les papiers donnant l’ordre à l’escadron (gendarmerie), une fois à Koumandjanbougou, d’arrêter les travaux. C’est ainsi les chasseurs (donzos) ont ouvert le feu sur les gendarmes, blessant 12 d’entre eux, dont deux très grièvement », a dit Youssouf Traoré, maire de Bankon.

Après avoir tiré sur les gendarmes déployés par le procureur du tribunal de première instance de Siguiri, la mission s’est retournée et les victimes sont admises à l’hôpital préfectoral de Siguiri pour des soins. Affaire à  suivre…

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.