Afrique du Sud : une ancienne maison de Nelson Mandela transformée en hôtel de luxe

Print Friendly, PDF & Email

En Afrique du Sud, il sera bientôt possible de dormir sous l’ancien toit de Nelson Mandela. L’une de ses maisons à Johannesburg, dans laquelle il a habité entre 1992 et 1998, a été entièrement rénovée alors qu’elle se détériorait et elle a été transformée en hôtel de luxe par sa fondation. Le projet, lancé en 2018, est désormais terminé et l’établissement s’apprête à ouvrir ses portes.

Avec notre correspondante à Johannesburg, Claire Bargelès

Le « Sanctuaire Mandela » devrait très bientôt recevoir ses premiers clients, dans la banlieue chic de Houghton. Ce sera un espace de « réflexion » selon la Fondation Nelson Mandela, pour trouver la paix et vivre une expérience intime, au plus près de l’ancien président.

C’est en effet entre ces murs que Madiba a habité, durant ses années de présidence. Une vie plutôt solitaire alors qu’il venait de se séparer de sa femme Winnie.

Décalage entre ses combats et ce que devient son héritage

Le père de la Nation arc-en-ciel y avait déjà accueilli, de son vivant, des invités prestigieux, comme Bill Clinton ou Michelle Obama. Et désormais, le lieu peut recevoir jusqu’à 18 personnes, à condition de débourser un minimum de 230 euros par nuit et jusqu’à 860 euros pour occuper la chambre présidentielle. Le tout dans un décor très moderne, où l’esprit et les idéaux de l’icône sud-africaine sont préservés, selon la Fondation.

Mais quelques voix se sont élevées contre cette reconversion, notamment celle de l’hebdomadaire The Continent, qui dénonce la coquille vide que devient l’héritage de Mandela, et le décalage entre ses combats pour l’égalité et le coût d’une nuit dans cet hôtel flambant neuf. La maison de Soweto, dans laquelle Nelson Mandela a vécu avant son arrestation, est quant à elle toujours un musée.

RFI                                                                                             

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.