AG du PADES : ‘’quand vous allez à Kindia aujourd’hui, vous avez l’impression que c’est une ville fantôme’’ (Mamadou 2 Barry)

Print Friendly, PDF & Email

Les membres du Parti des Démocrates pour l’Espoir(PADES) étaient devant leurs militants et sympathisants ce samedi 20 octobre au siège national dudit parti sis à Nongo, dans la commune de Ratoma pour la traditionnelle assemblée générale.

Mamadou 2 Barry, responsable de la cellule de communication du parti était le président de cette rencontre qui a mobilisé plusieurs militants. Au cours de cette assemblée hebdomadaire, les violences relatives à l’installation du maire de Kindia et la grève des enseignants étaient des points à l’ordre du jour.

‘’C’est très grave ce qui s’est passé à Kindia, parce que simplement la politique arrive à diviser les populations. Quand vous allez à Kindia aujourd’hui, vous avez l’impression que c’est une ville fantôme, parce que tout simplement on a mal organisé les élections communales. C’est la conséquence directe de ce qui se passe à Kindia, c’est-à-dire la mauvaise organisation de ces élections. Comment est-ce qu’en démocratie, on peut voir que le parti minoritaire prenne le dessus sur les partis qui ont la majorité. Je crois aussi que c’est ça la démocratie et cette démocratie à la base, je crois que nous nous avons estimé à PADES qu’il fallait laisser la base jouer son rôle. C’est-à-dire, c’était aux élus, aux conseillers de Kindia de se retrouver entre eux, entre parents, ils se connaissent parfaitement, il faut choisir la personne à qui la confiance population pour gérer les affaires de la mairie de kindia. Malheureusement, cela n’a pas été le cas, c’est le RPG arc en ciel et L’UFDG et d’autres partis qui se retrouvent pour dire que non à Kindia, on va désister pour telle formation. Je crois que cette consigne n’a pas été suivie et ne peut pas être suivie parce que la démocratie ne marche pas comme ça. La conséquence de tout ce qui se passe à Kindia, c’est la mauvaise organisation de ces élections.  Nous, nous avons dit à PADES, qu’il fallait carrément reprendre ces élections ’’, a dit Mamadou II Barry.

Concernant la grève des enseignants, le parti des démocrates pour l’espoir à travers le président de séance déplore la durée de cette grève qui perdure et invite les deux parties (gouvernement et SLECG) à l’entente pour sauver l’éducation guinéenne.

‘’Nous parlons aussi de la grève au sein du système éducatif guinéen. Vous savez la gouvernance Alpha Condé, c’est aussi une façon de mélanger tout. Aujourd’hui, le SLECG a déclenché une grève depuis longtemps mais au lieu de faire face à cette grève, on est en train de recruter des contractuels ou les gens qui sont déjà à la retraite au niveau de l’éducation qu’on ramène pour revenir et faire face à la situation des classes. Tout cela n’est pas assez responsable de la part du gouvernement, on devrait tout fait pour expliquer aux grévistes que le gouvernement est dans l’incapacité d’augmenter le salaire à hauteur de 8 millions fg. En terme de négociation, le plus souvent on a demandé un pourcentage mais cette fois le SLECG a lancé la balle très haute. Aujourd’hui, quand vous suivez le secrétaire général et son adjoint, ils sont dans une situation de faiblesse’’, a-t-il conclu.

Cette assemblée hebdomadaire du PADES a été marquée par la présence de l’humoriste Mamadou Thug qui a véhiculé un message de paix et de quiétude sociale. Elle a aussi connu l’adhésion de plusieurs personnes venues pour témoigner leur solidarité et accompagner Ousmane Kaba jusqu’à l’atteinte de l’objectif qui est la victoire en 2020.

Mohamed Cissé

+224 623 33 83 57   

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.