AGB2A/Boffa-Fria : Ahmed Kanté, un promoteur minier à l’avant-garde du développement local !

Print Friendly, PDF & Email

Avec 24,9%, la Guinée représente une des principales réserves mondiales de bauxite selon Selon l’US Geological Survey de 2021. Cette large avance devant des pays tels que l’Australie (17,2 %), le Vietnam (12,5 %) le Brésil (9,1 %) et la Jamaïque (6,7 %) s’explique par l’intérêt porté par les nombreux investisseurs miniers à son potentiel naturel qui constitue une vraie source d’attraction. En ce potentiel, la contribution des investisseurs ou promoteurs locaux à l’image de l’ancien ministre des mines et de la géologie Ahmed Kanté, aujourd’hui administrateur de l’Alliance Guinéenne de Bauxite, d’Alumine et d’Aluminium (AGB2A) une entreprise spécialisée dans l’exploitation de la bauxite mérite respect et encouragement. Focus !

L’on ne cessera de le répéter, l’évolution que connait le secteur minier en Guinée sur les dix dernières années est sans aucun doute liée à certains facteurs d’ordre légal et institutionnel qui ont conduit à la révision du code minier et la définition de la gestion du patrimoine minier confiée à la SOGUIPAMI. D’autres facteurs de la production bauxitique internationale (la fermeture de l’Indonésie à l’export de la bauxite et plus tard de la Malaisie) peuvent également expliquer ce boom autour de ce principal minerai d’alumine. L’opportunité pour les promoteurs locaux est donc de se servir de cette nouvelle dynamique enclenchée dans le secteur pour activement contribuer à l’augmentation de la production qui tourne à ce jour aux alentours des 80 millions de tonnes.

Pour y arriver, Ahmed Kanté l’administrateur de l’AGB2A et ses partenaires mesurent bien les énormes défis qui s’imposent pour parvenir à la pleine exploitation des sites bauxitiques de Boffa dans la commune rurale de Tamita et de Fria dans la commune rurale de Tormèlin. Parallèlement à cette exploitation, la transformation sur place de ce minerai dont le pays dispose de la plus grande réserve au monde reste plus que jamais le grand défi à relever par l’Etat et ses partenaires.

Etablie dans la région administrative de Boké et composée majoritairement d’actionnaires locaux, le consortium AGB2A s’est engagé depuis son implantation à travailler en commun accord avec la communauté locale qui est le bénéficiaire privilégié de son projet d’exploitation minière. Avec près de 655 travailleurs à date, soit 84% issus des populations des localités  concernées par ledit projet. C’est d’ailleurs dans cette optique que l’entreprise croit fermement que son activité d’exploitation devra s’inscrire à engager sans complexe la construction de la Guinée pour le grand bonheur de ses populations.

Les populations locales au cœur du projet

Entre autres défis, il est important de rappeler que le plus grand des bénéfices que pourraient apporter ce projet consiste à réussir à fédérer ses efforts à ceux de l’implication effective des populations environnantes des zones couvertes par l’exploitation. La mobilisation des ressources humaines intellectuelles, techniques et technologiques demeure plus que jamais nécessaire à l’atteinte des objectifs du consortium.

L’Etat et ses partenaires de l’AGB2A auront ainsi mieux à gagner dans l’affectation des ressources à l´aménagement, au développement à la création d´infrastructures et de services au profit des populations. Ce qui permettra de concrétiser en grande partie l´essor du secteur minier. Le développement d´activités pérennes en particulier l’agriculture des cultures vivrières et l´agriculture industrie poseront les premiers jalons de cet important projet à fort impact sur la communauté des zones de Boffa et de Fria. A ce sujet, Ahmed Kanté l’administrateur et un des grands promoteurs miniers locaux y croit. « Personnellement, je rêve d’une Guinée où le prix de la bauxite et peut-être du minerai de fer se fixerait en Guinée au profit de ses populations et des bons investisseurs. La Guinée de demain est celle des raffineries, des fonderies et des aciéries avec une pensée spéciale pour la raffinerie d´or monétaire, avec un poinçon Guinée qui renforcera les réserves de change de la BCRG, tout en crédibilisant notre monnaie nationale, le tout pour le bien des populations guinéennes », s’est-il récemment confié dans un entretien sur westaf Mining .

Ahmadou Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.