Aïd-El-Fitr à Kindia : le sermon fort du grand imam Elhadj Mamoudou Camara contre l’ethnocentrisme (audio)

Print Friendly, PDF & Email

A Kindia, ville située à 135 km de Conakry, le premier imam Elhadj Mamoudou Camara s’est adressé à plusieurs milliers de fidèles musulmans qui ont rallié tôt le matin la place des martyrs pour la fête de l’Aïd al Fitr.

Au cours de son sermon, l’imam a demandé aux habitants de la cité des agrumes de prôner la paix, l’union et surtout de ne pas se laisser diviser par les partis politiques.

C’est à la place des martyrs devant les autorités de Kania qu’a eu lieu la prière de cette fête des musulmans. Dans son prêche, Elhadj Mamoudou Camara a condamné l’ethnocentrisme

« (…) Fidèles musulmans, nous avons jeûné pendant un mois dans la paix. Dieu a dit dans son livre saint que les 10 premiers jours du mois de ramadan correspondent à la miséricorde, les deuxièmes, c’est le pardon du péché et les 10 derniers jours c’est l’agrément pour le paradis c’est-à-dire diriger vers le paradis en pardonnant tous nos péchés déjà commis. Qu’Allah nous accorde tous ceux-ci. Nous avons accompli toutes ces épreuves dans la paix et cela ne peut se faire si nous ne sommes pas ensemble. Laissons donc l’ethnocentrisme, aimons entre nous, Dieu n’aime pas un chef, un sage et un intellectuel qui prône l’ethnocentrisme et Dieu déclare que l’ethnocentrisme est une catastrophe dormante, maudit soit celui par qui il éclate. C’est ça qui se dit tous les vendredis, nous sommes quatre ici, donc acceptons et aimons-nous les uns les autres », a plaidé le premier imam de Kindia.

Poursuivant, l’imam, secrétaire régional de la ligue islamique Kindia a rappelé l’inexistence d’un parti politique dans le livre saint avant de demander aux habitants de Kindia de ne point accepter d’être divisés par les politiques.

« Dieu a donné la paix à notre pays la Guinée, la cause de nos discordes est aujourd’hui connue de tous.  Nous savons tous que le nom “parti” n’est mentionné dans aucune partie du saint coran. Il n’y a qu’un seul parti dans le coran c’est celui des adorateurs de Dieu unique ou celui des musulmans.  Je demande aujourd’hui à Allah de semer l’union dans les cœurs des habitants de la Guinée et ceux de Kindia en particulier. Nous sommes tous citoyens de Kindia, liés par les liens de mariage, de voisinage et tant d’autres. Donc soyons unis et évitons ceux qui sèment la division entre nous. Puisse Dieu rendre faible toute personne qui cherche à nous diviser et qu’il accorde sa grâce à notre président et à tout son gouvernement », ajoute-t-il.

Ci-dessous, le sermon de l’imam…

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.