Air France va contrôler la température de ses passagers à partir de lundi

Print Friendly, PDF & Email

Air France va contrôler à partir de lundi la température de ses passagers, qui ne pourront pas embarquer si elle est supérieure à 38 degrés Celsius, a annoncé samedi la compagnie aérienne dans un communiqué.

“Des contrôles de température seront progressivement déployés au départ de l’ensemble des vols opérés par Air France à compter du 11 mai”, a indiqué la compagnie. “Cette vérification systématique sera assurée au moyen de thermomètres infrarouges sans contact.”

Les clients présentant une température supérieure à 38°C “pourront se voir refuser l’embarquement et leur réservation sera modifiée sans frais pour un départ ultérieur”.

Le port du masque sera également obligatoire pour voyager dans les avions Air France à partir de lundi. La compagnie avait déjà adopté une série de mesures pour lutter contre la dissémination du virus.

Le masque est ainsi obligatoire pour l’ensemble des membres d’équipage et des agents en contact avec les clients. À bord des avions, la compagnie espace les passagers “autant que possible”, la démarche étant facilitée par le faible taux de remplissage actuel des appareils.

Les procédures de nettoyage et de désinfection des cabines ont été renforcées, et un produit virucide “dont la durée d’efficacité est établie pour 10 jours” est pulvérisé “périodiquement” dans les cabines. Le service à bord de boisson et de restauration est supprimé pour les vols intérieurs et les vols courts en Europe.

Air France précise par ailleurs dans son communiqué que les systèmes de recyclage d’air de ses avions filtre les virus du type coronavirus. Ils sont équipés en effet de filtres HEPA “identiques à ceux utilisés dans des blocs opératoires”, qui extraient “plus de 99,99% des virus les plus petits, y compris ceux dont la taille ne dépasse pas 0,01 micromètre”.

Les virus type coronavirus ont une taille variant entre 0,08 et 0,16 micromètres, selon Air France. L’organisation internationale du transport aérien, Iata, avait recommandé plus tôt cette semaine le port de masque à bord des avions.

Le groupe Lufthansa, dont fait partie Brussels Airlines, a déjà imposé cette semaine le masque obligatoire. La mesure vaut jusque fin août. Concernant Brussels Airlines, on ignore toujours quand la compagnie pourra reprendre ses vols.

Belga

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!