Connect with us

Politique

Alhoussein Makanéra : ‘’je n’ai pas vu une banderole anti-3è mandat à Boké’’

L’ancien ministre de la Communication et leader du FND Alhoussein Makanéra Kaké n’est pas du tout d’accord avec ceux qui disent qu’il y a eu des protestations anti-troisième mandat dans la ville minière de Boké où les partisans du pouvoir ont organisé un meeting de soutien au chef de l’Etat.

Dans un entretien qu’il a accordé ce mardi à notre rédaction, ce membre de la majorité présidentielle soutient que les manifestations enregistrées ce week-end à Boké n’étaient pas contre un troisième mandat mais « plutôt contre le manque de courant ».

« Je suis étonné et surpris en lisant certains sites d’informations, comme quoi, que nous avons été accueillis par des jets de pierres. Je voudrais rassurer tout le monde, que moi Alhoussein Makanéra, je n’ai pas constaté des jets de pierres, je n’ai pas vu une banderole anti-troisième mandat à Boké. Depuis que nous avons commencé notre tournée, que ça soit à Dubréka, Boffa ou Fria, c’est à Boké que j’ai trouvé la tranquillité, tout était calme, il n’y a pas eu de contestation même les discours de Boké étaient plus rassurants qu’ailleurs parce que là, les gens ont été clairs, ils disent qu’ils soutiennent le troisième mandat. Ce qui n’est pas faux, la veille, les gens ont contesté le manque d’électricité, ça n’avait rien à voir avec notre présence », a-t-il soutenu avant d’accuser l’opposition de manipuler la presse.

« Je me suis promené à Boké sans garde-corps, je suis allé jusqu’à chez moi, j’ai traversé la ville, je suis allé vers Tamakènè, je suis revenu et j’ai tenu mon discours. Ce qui est surprenant, on dit que j’ai couru et j’ai laissé mon épouse là-bas, elle n’a même pas effectué le déplacement, parce qu’elle est élève, elle devait être aujourd’hui très tôt à l’école. Donc c’est pour dire que l’opposition est en train d’instrumentaliser les journalistes, ils n’ont qu’à faire beaucoup attention. Pour l’opposition, je comprends. Parce que ce qui fait la beauté de l’opposition, même si c’est un voleur qu’on attrape au marché, ils disent que cette fois-ci, c’est fini pour le pouvoir. Ce qui est évident, l’idée du référendum est en train de gagner toute la Guinée. La Basse Guinée elle, elle est déjà acquise. Donc pour preuves, je les mets au défi de prouver des vidéos ou des photos, parce qu’aujourd’hui, il est impossible qu’il y ait des bagarres et qu’on n’ait même pas une photo ou une vidéo » a-t-il défié.

Thierno Sadou Diallo

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook