Makanéra: « je sais que Cellou Dalein Diallo a un problème de communication… »

Print Friendly, PDF & Email

Ce jeudi, 18 février 2021, l’honorable Alhousseiny Makanera Kaké a, au cours d’une interview qu’il a accordée à notre rédaction, survolé l’actualité sociopolitique de la Guinée, notamment la sortie l’Elhadj Cellou Dalein Diallo qui dit qu’aller au gouvernement c’est “aller à la soupe”, la nomination de Bah Oury comme conseiller d’Elhadj Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition.

L’ancien ministre de la Communication n’a pas mâché ses mots. Il dira qu’il serait incompréhensible que  Cellou Dalein, qui a été ministre pendant 11ans et même Premier ministre, puisse se permettre de dire “qu’aller au gouvernement, c’est aller à la soupe”.

« Même si tel est le cas, le fait que lui, il a déjà fait 11ans, membre du gouvernement et Premier ministre, il ne peut pas empêcher les autres à faire la même chose. S’il est allé à la soupe. Je sais que monsieur Cellou Dalein Diallo a un problème de communication et même si certains journalistes tentent de le soutenir. Sinon  c’est incompréhensible pour quelqu’un qui a été 11ans ministre et même Premier ministre puisse se permettre de dire qu’aller au gouvernement c’est aller à la soupe. », a indiqué l’honorable Alhousseiny Makanera Kaké, président de la commission communication de l’assemblée nationale.

Mais l’honorable Alhousseiny Makanera Kaké ne s’est pas limité à cela. Pour lui, même certains journalistes qui disent qu’il est aussi difficile d’être dans l’opposition, c’est de mal défendre monsieur Cellou Dalein Diallo par rapport à Bah Oury et tous les autres qui sont aujourd’hui des conseillers de Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition. « Bah Oury est une icône de la politique…J’ai eu même un journaliste qui a écrit qu’il est difficile d’être opposant parce qu’il n’y a pas de soupe quand on est opposant. Je dis qu’ils défendent mal monsieur Cellou Dalein Diallo par rapport à Bah Oury, par rapport à tous les autres qui sont aujourd’hui conseillers du chef de file de l’opposition, Mamadou Sylla. Parce que ce journaliste, il a écrit cet article pour s’attaquer à ceux qui ont voulu être conseillers d’Elhadj Mamadou Sylla. 

Mais je vais vous dire, Bah Oury est icône de la politique guinéenne, c’est un patriote, c’est quelqu’un de conviction. Tout simplement, Bah Oury n’a pas attendu jusqu’à ce qu’il soit ministre, jusqu’à ce qu’il puisse avoir un trésor de guerre pour faire de la politique. Mais il a été politicien avant même la création des partis politiques. Il a été opposant avant la création des partis politiques. C’est leur combat, c’est son combat qui a permis l’adoption de la loi fondamentale en 1990, la création du multipartisme  en 1992.

S’il se bat pendant plus de 20ans et qu’il dit aujourd’hui, “je me bats pour le bonheur du peuple. Et ce bonheur-là, je le chercherai partout où il est. » Et qu’il accepte de s’allier à un autre opposant et que ceux qui étaient  ministres hier, Premier ministre, et qui ont fait 10 ans au poste de ministre disent à ces gens là qu’il n’est pas facile d’être opposant,  c’est comme si l’hôpital se moque de la charité. Eux, ils n’ont pas eu besoin d’être au gouvernement et avoir un trésor de guerre à leur disposition pour être opposants. Ils l’ont été pendant des années. », a-t-il ajouté.

Concernant Dr Faya Millimouno, le président du parti FDN croit que ce dernier devait se sentir heureux de la situation que traverse son parti. Pour lui, cela pourrait lui permettre de connaître les personnes déguisées de l’UFDG au sein du Bloc libéral.

« Mais ce qui est important aujourd’hui, c’est ce que j’avais dit il y a peut-être 2 ans ou 3 ans de cela. Quand j’ai vu comment le parti de monsieur Faya Millimouno fonctionnait, j’avais interpellé Elhadj Papa Koly Kourouma  pour lui dire que monsieur Faya Millimouno n’a pas de parti. Pour la simple raison qu’il y avait une grande partie de ses partisans, militants et quelques responsables qui étaient des militants déguisés de l’UFDG. Donc, en fait, ils ne font rien pour lui, même celui qui disait qu’il sait comment on l’a aidé pour avoir la caution pour être candidat à l’élection présidentielle. Soyons honnêtes et sincères, ils ne l’ont jamais aidé. Ils ont donné de l’argent à Faya Millimouno pour empêcher une bonne partie des citoyens de la Forêt de voter pour le Professeur Alpha Condé. Donc, ce n’est pas Faya qu’on a aidé, au contraire on a aidé Elhadj Cellou Dalein par le biais de Faya Millimouno.

Moi, je crois que Faya Millimouno doit se sentir heureux parce que cette présente situation lui a permis de comprendre quels sont ceux qui étaient avec lui et ceux qui soutiennent le Bloc libéral et quels sont les militants déguisés de l’UFDG au sein du Bloc libéral qui l’utilisaient pour le seul profit de l’UFDG. », a-t-il indiqué.

Pour lui, en politique, on n’est pas allié éternellement. Chaque leader qui crée son parti politique a des objectifs précis, c’est d’être au pouvoir. Donc, quand on est en alliance, c’est parce qu’on suppose que l’autre peut vous aider à avoir ce que vous voulez parce qu’on ne peut pas l’avoir tout seul.

Christine Finda Kamano

1 Commentaire
  1. Baldé Ibrahima Sory 5 heures il y a
    Repondre

    Bonne analyse de Makanera dont je suis l’un des critiques.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.