Alliance Minière Responsable (AMR) dément formellement les rumeurs diffusées par une plateforme militante et politisée

Print Friendly, PDF & Email

Suite à la publication d’un article à charge paru en France sur une plateforme militante et politisée le jeudi 23 avril, Alliance Minière Responsable (AMR), société de droit guinéen tient à répondre aux allégations et sous-entendus polémistes par les faits suivants :

  • En 2016, un prominent actionnaire de AMR s’était rendu à Conakry et a notamment été reçu par le Président Alpha Condé dans le cadre d’une simple visite de courtoisie. À ces dates, AMR avait déjà obtenu son permis de recherche, délivré fin 2013. Cette visite n’a donné lieu à aucun passe-droit, il s’agissait simplement de la visite d’un investisseur qui était reçu par le Chef d’Etat comme cela se fait quotidiennement en Guinée”.
  • Il est fait mention dans cet article de soupçons de corruption sans jamais en apporter la moindre preuve pour la simple et bonne raison que ces accusations sont totalement fictives. AMR ne s’est jamais abaissée à de telles pratiques, cela va à l’encontre de l’esprit et de l’image de notre société qui a toujours et continuera de travailler dans le respect des lois Guinéennes et internationales. Il est notamment important de préciser que Mohamed Diané mentionné dans cet article n’a jamais eu la moindre implication dans AMR et n’a jamais eu à intervenir pour défendre les intérêts de la société. En effet les intérêts de la société sont suffisamment défendus par la bonne diligence des fonctionnaires du ministère des Mines et du Ministre dont l’objectif est d’aider toutes les sociétés minières à rentrer en production.
  • Afin de permettre le développement de ses gisements, AMR a conclu un contrat d’amodiation avec la Société minière de Boké (SMB). Ce contrat est une pratique courante dans le secteur minier international, parfaitement conforme au code minier guinéen. Le gisement de AMR n’a donc jamais fait l’objet d’une vente et n’en fera jamais l’objet. Les chiffres fantaisistes avancés par cette plateforme militante sont totalement inventés.
  • Alliance Minière Responsable (AMR) est une société de droit guinéen, enregistrée au RCCM de Guinée. L’Etat, à travers la société guinéenne du patrimoine minier guinéen (Soguipami), détient 15% du capital, conformément au code minier guinéen. Les intérêts de l’Etat Guinéen sont défendus auprès d’AMR en Assemblée Générale, mais aussi au Conseil d’Administration où le représentant des intérêts de l’Etat Guinéen possède un siège permanent. AMR travaille constamment en toute transparence avec les Autorités.
  • AMR n’est aucunement liée de près ou de loin avec un quelconque paradis fiscal. AMR est contrôlée par l’administration fiscale Guinéenne chaque année et se plie donc à toutes les exigences fiscales du pays. De plus les comptes d’AMR doivent être audités chaque année aussi bien en Guinée qu’en France par des auditeurs indépendants qui n’ont jamais rien eu à redire sur les pratiques de AMR qui sont totalement conformes aux législations en vigueur dans les deux pays.
  • Enfin, à titre personnel, le cofondateur et PDG de la société AMR tient à préciser que contrairement à ce qui est mentionné dans l’article, son père n’apparait sur aucune des photos mentionnées, ce qui aurait pu être facilement vérifié par l’auteur et démontre l’absence de toute rigueur éditoriale de la plateforme. D’ailleurs son père n’a jamais été lié de près ou de loin au projet minier de AMR.

Depuis le début de ses activités de production en Guinée fin 2017, AMR est fière d’avoir contribué au développement du secteur minier dans le respect de l’environnement et des communautés locales.

La Direction Générale

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!