Alliance UFDG-UDG : « ce sont deux grands voleurs qui se retrouvent enfin » (Aboubacar Sidiki Camara de la cellule de com du RPG Arc-en-ciel)

Membre de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir), Aboubacar Sidiki Camara a rencontré la rédaction de MEDIAGUINEE mercredi 15 février dernier, pour un entretien exclusif. A cette occasion, des questions liées à la récente visite du président Alpha Condé à Kankan, la fin de l’alliance entre le RPG Arc-en-ciel et l’UDG de Mamadou Sylla, la nomination de Tibou Kamara ont été évoquées. Lisez !
Mediaguinee: La Haute Guinée a récemment reçu le président Alpha Condé à Kankan. Quelle leçon tirez-vous de cette réception ?
Aboubacar Sidiki Camara : Effectivement, toutes les huit préfectures de la Haute Guinée se sont mobilisées pour triomphalement réceptionner le Président de la République, Pr Alpha Condé à Kankan et je précise que c’était le 5 février dernier. Cet accueil a été un véritablement succès dans tous les domaines. D’abord, il y a ce qu’on appelle l’unité retrouvée de tous les cadres ressortissants de la région. Aussi, ça été une démonstration de force parce que vous n’êtes pas sans savoir que les gens pensaient que le Pr Alpha Condé et le RPG Arc-en-ciel avaient perdu le terrain en Haute Guinée. Mais cette visite nous a permis de mobiliser plus de deux millions de personnes ce jour là à Kankan et que le président Alpha Condé a eu à visiter quelques préfectures comme Siguiri, Mandiana et Kouroussa. Donc, aujourd’hui, le RPG Arc-en-ciel et toute la Haute Guinée ont fait une démonstration qui prouve éloquemment qu’ils sont derrière le président Alpha Condé. Il faut aussi dire qu’il y a eu l’unité retrouvée et le plus important à mon avis c’est cette unité retrouvée de tous les cadres ressortissants de la Haute Guinée. Vous savez également que le secteur de l’orpaillage vient en seconde position après l’agriculture en Haute Guinée. Le Pr Alpha Condé était aussi parti pour organiser ce secteur économique hautement important pour le pays. Il n’est un secret pour personne que les orpailleurs perdent beaucoup d’argent dans ce secteur et il y a également beaucoup de devises que le pays perde dans cette activité qui était jusque là non réglementée dans notre pays. Donc, la rencontre entre le Chef de l’Etat et les orpailleurs est venue à point nommé. J’ajouterais que cette réception du président Alpha Condé à Kankan a montré qu’il n’y a pas deux partis politiques sur le terrain dans la savane guinéenne. Seul le RPG Arc-en-ciel existe en puissance en Haute Guinée.
Certains disent que cet accueil du président Alpha Condé à Kankan a pesé lourd sur les caisses de l’Etat. Qu’en dites-vous ?
Je m’inscris en faux contre une telle affirmation parce qu’on n’a pas besoin de mobiliser des milliards pour réceptionner le président Alpha Condé en Haute Guinée. D’abord, nous avons actuellement un slogan qui dit que le président Alpha Condé est dans le cœur de la Haute Guinée et la Haute Guinée est dans le cœur du président Alpha Condé. L’organisation a été faite par les cadres ressortissants de la Haute Guinée à Conakry. Et les préfectures se sont fortement mobilisées pour venir à Kankan. Je défie toute personne qui affirmerait que le président Alpha Condé a débloqué des sommes d’argent pour l’organisation de cette manifestation. Ça été une manifestation des cadres de la Haute Guinée et que l’Etat n’a pas de tout été associé en ce qui concerne la mobilisation des frais d’organisation. Ce sont les cadres qui ont cotisé et d’autres personnes de bonne volonté sont venues au secours. Il y a surtout des entrepreneurs natifs de la région de Kankan qui ont volontairement agi. Il ne faudrait pas que les gens essayent de déplacer le débat à ce niveau.
Certains vont loin pour dire que vous avez organisé cet accueil dans le but de préparer les esprits pour un troisième mandat en faveur de votre champion, Pr Alpha Condé. Etes-vous d’avis ?
Pour le moment, la question d’un troisième mandat est un vrai faux débat parce que le président Alpha Condé a encore quatre ans. Vous avez tous suivi les différents discours qui ont été prononcés. La question d’un troisième mandat a été évoquée dans aucune intervention ce jour à Kankan. Nous demandons aux gens de rester tranquille et de comprendre que la Haute Guinée reste et demeure le bastion traditionnel et incontestable du RPG Arc-en-ciel et du président Alpha Condé. C’est qu’il faut surtout retenir.
Près de deux semaines après cet accueil de Kankan, l’un de vos alliés, en la personne d’El hadj Mamadou Sylla et son parti l’UDG quittent le navire RPG Arc-en-ciel pour rejoindre l’UFDG. Comment appréciez-vous ce divorce ?
D’abord, dans la politique il faut avoir la conviction. Il y a beaucoup qui font la politique en Guinée aujourd’hui qui n’ont pas la conviction. El hadj Mamadou Sylla n’était pas venu dans le RPG Arc-en-ciel pour une question de conviction mais plutôt dans le but de s’enrichir comme d’habitude. Contrairement à ce que certains peuvent dire, c’est le RPG Arc-en-ciel qui a servi El hadj Mamadou Sylla. Lui et deux autres membres du bureau politique national de son parti sont aujourd’hui députés grâce au RPG Arc-en-ciel. Son départ est un non événement pour nous. Il faut comprendre aujourd’hui que la jeunesse est en train d’adhérer massivement au RPG Arc-en-ciel. Et, c’est cette jeunesse qui constitue l’avenir du parti. Le départ de Mamadou Sylla est franchement un non événement et que le mariage entre lui et Cellou Dalein Diallo n’est pas un fait nouveau. Car, tout monde le sait que ces deux personnes ont activement participé à la dilapidation de notre économie. Donc, je dirai que ce sont deux grands voleurs qui se retrouvent enfin.
Dr Ousmane Kaba aussi a quitté votre navire et annonce que sa nouvelle formation politique s’appelle le PADES. Avez-vous un commentaire ?
Oui. Il est de son droit de partir là où il veut. Mais c’est une décision qui ne surprend pas parce que depuis la fin des élections législatives, on pouvait prévoir une telle réaction de la part de Dr Ousmane Kaba. Tout le monde sait qu’avant la mise en place du bureau de l’assemblée nationale, qu’il y avait des agissements de sa part. Il ne respecte pas souvent les lignes du parti. Aujourd’hui, il est parti et comme je le disais plus haut, c’est son droit d’aller là où il veut. Il était candidat à l’élection présidentielle de 2010 et le RPG l’avait battu dans son village natal qu’est Karifamorya. Donc, son départ est également un non évènement au RPG Arc-en-ciel. Les structures du RPG Arc-en-ciel sont gérées aujourd’hui par des jeunes dynamiques et engagés. Et, je crois que c’est le plus important.
L’ancien ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence sous la transition, Tibou Kamara est depuis quelques jours nommé conseiller personnel du Chef de l’Etat avec rang de ministre d’Etat à la Présidence de la République. Quel commentaire faites-vous de cette nomination ?
Cette nomination est d’abord et avant tout une très bonne chose. J’ai été parmi les premiers membres du RPG Arc-en-ciel à dire que le président doit faire la promotion des cadres du parti. Jusqu’à présent je maintiens ma position. Mais vous savez que la gestion du pouvoir est très compliquée. Par conséquent, on peut souvent faire recours aux compétences extérieures. Même les Etats les plus développés souvent coopèrent avec d’autres Etats pour appliquer leur politique. Moi, j’apprécie beaucoup la nomination de Tibou Kamara parce qu’il est venu pour accompagner le président de la République qui a besoin de paix et de tranquillité aujourd’hui pour pouvoir appliquer correctement son projet de société en faveur des Guinéens. Tout le monde sait que Tibou Kamara c’est quelqu’un qui est capable de rapprocher les positions en Guinée aujourd’hui. Si le président Alpha Condé prend la responsabilité en le nommant conseiller, moi, je ne peux que féliciter Monsieur Tibou Kamara et remercier le président de la République. Parce qu’il est en train de prouver aujourd’hui que la Guinée appartient à tous les Guinéens. Je pense que Monsieur Tibou n’est pas venu pour faire échouer le gouvernement en place comme beaucoup le pensent. Je pense bien qu’il est venu pour accompagner le président de la République parce qu’on ne peut pas accompagner le président de la République et penser à faire échouer le gouvernement qui est en place. Je pense honnêtement que Monsieur Tibou Kamara se mettra à la tâche pour accompagner le président et continuer dans le même sens qu’est la paix et le développement en Guinée. Nous devons tous faire face aujourd’hui au développement de notre pays au lieu de maintenir des querelles inutiles et insensées.
Avez-vous un dernier mot?
Je voudrais dire que le devoir du président de la République est de prendre les décisions, mais l’application de ces décisions revient souvent aux institutions et aux ministres. Par exemple, récemment le président Alpha Condé a pris une décision qui interdisait les sirènes lors des cortèges. Mais jusqu’à présent les institutions concernées n’arrivent pas à appliquer ces dites décisions sur le terrain. Je déplore sincèrement la non application des décisions prises par le Chef de l’Etat. J’invite toutes les institutions concernées à s’impliquer davantage afin d’appliquer à la lettre les décisions présidentielles. Il faut que chacun joue correctement son rôle si nous voulons que notre pays aille de l’avant. Car, quand le président prend une décision, il ne peut se transformer en gendarme ou policier pour faire appliquer la décision.
Propos recueillis par Youssouf Keita
+224 666 48 71 30

  1. Diakite 6 ans il y a
    Repondre

    C’est domage que le RPG a combattu durant des decennies sans pour autant avoir une strategie de developpement definie. Tout se fait avec hasard, tatonnement et mechanchete. Des egoistes, orgeuilleux, et rancuniers. Des avards. Ils veulent etre les seuls flattes. Tout-pour-moi-seul, tant pis pour les autres.

    On se pose la question a quoi ce parti s’opposait ? En tout cas ce n’est pas la corruption. La situation est d’autant plus grave que les observateurs avertis craignent le scenario de 2007. L’echec est apparent.

    C’est malheureux que ce pays soit un pays des occasions ratees ! Mais l’energie qu’on a deployee pour faire rayonner ce parti, on deployera la meme energie pour le desintegrer en 2020. Le dernier mot nous revient. Qu’ils font ce qu’ils veulent. Nous aussi nous les attendons en 2020.

    Les audits, on en parle plus! Vous savez pourquoi? Tot ou tard le peuple demandera son compte a ceux qui ont delapide ses biens. Seulement la liste ne fait que s’allonger. C’est de la haute trahison.

    La nomination de Tibou, n’oublie pas qu’il fut toujours parmi les derniers gouvernements chutes ou partants. Il part toujours avec celui qui le nomme.

  2. Guinee 6 ans il y a
    Repondre

    Nous avons besoin d’un troisième mandat

    • Bangoura 6 ans il y a
      Repondre

      Je suis tout á fait d’accord pour un 3ème mandat parce que le Pr Alpha Condé est en train de bien travailler et dans la soi-disant opposition,il n’y a que des anciens premiers ministres,ministres frustrés,des voleurs réunis,qui ont crée un club républicain.Quelle foutaise!

  3. aboubacar sidiki camara 6 ans il y a
    Repondre

    Je suis d’accord

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.