Alpha Condé : “à cause des troubles, j’étais obligé de me consacrer à la politique. Aujourd’hui, j’ai pris le volant du camion guinéen”

Print Friendly, PDF & Email

Présent hier à l’inauguration du nouveau centre de cathétérisme cardiaque, dont il a présidé la cérémonie de lancement, le chef de l’État, le Professeur Alpha Condé, a déclaré que la Guinée est désormais un pays en paix.

«La Guinée est en paix, le pays est tranquille et notre pays devient une destination enviée.

Hier les hôteliers se plaignaient, aujourd’hui il n’y a plus de place dans les hôtels, à tel point que nous sommes obligés d’interpeller ceux qui ont commencé à construire des hôtels de les finir. Donc c’est la paix, la solidarité et la tranquillité qui peuvent permettre à la Guinée d’avancer, qui peuvent permettre de maîtriser le savoir», a-t-il déclaré.

Estimant que personne n’est au-dessus de la loi, le président de la République encourage les Guinéens à se donner la main pour éviter d’être manipulés.

« Si nous voulons, nous pouvons faire des pas de géant, cela suppose qu’on ne se laisse pas manipuler par les vendeurs d’illusions, qu’on ne laisse pas entraîner par les gens qui veulent le trouble car l’argent a peur du bruit. Cette période de pagaille est finie, désormais tout le monde saura qu’il y a maintenant un État en Guinée. Il n’y a plus la pagaille ou l’anarchie, là où chacun fait ce qu’il veut. Personne n’est au-dessus de la loi. Ceux qui pensent qu’ils sont au-dessus de la loi, ils se retrouveront…, tout le monde connaît Coronthie. Mais notre objectif n’est pas d’envoyer les gens à Coronthie, notre objectif est que tous les Guinéens se donnent la main, travaillent dans la solidarité afin de faire  des pas de géant à notre pays. C’est pourquoi je vous dis souvent que l’ennemi d’hier peut être le meilleur ami de demain. Donc, il faut que les Guinéens aient le sens du pardon. Et s’il y a des jeunes qui ont fait du mal, qui ont entraîné des morts, des destructions, le peuple de Guinée est un peuple extrêmement généreux et je sais que c’est un peuple qui sait pardonner.

Nous avons connu beaucoup d’épreuves dans notre histoire, nous avons connu le camp Boiro, nous avons connu les évènements de 2008, mais tout comme en 1958, les Guinéens ont su se comporter comme un seul homme. Notre destin est qu’aujourd’hui et demain nous continuons à nous comporter comme un seul homme », a-t-il lancé, avant de poursuivre dans le même sens qu’aucun Guinéen ne devrait être considéré comme ennemi.

« Nous ne devons considérer aucun Guinéen comme ennemi, nous ne devons exclure personne sauf celui qui se fait exclure. Voilà ce que je vous demande. Mais surtout ne pas vous laisser manipuler dans le mensonge. Je vous dis d’avoir confiance en la Guinée. Hier, à cause des troubles constants, j’étais obligé de me consacrer sur la politique. Aujourd’hui, comme je l’ai dit, j’ai pris le volant du camion guinéen. C’est à dire que désormais j’ai pris mes responsabilités. Nous souhaitons que tout ce qui appartient à la Guinée appartienne à la Guinée, c’est à dire rentre dans les caisses de l’État. Mais à la sécurité sociale, les paiements se feront par moyen électronique dans votre compte à la Banque centrale », a affirmé le président de la République.

Maciré Camara

1 Commentaire
  1. boubahnt 2 mois il y a
    Repondre

    quel président de ce monde ne se préoccupe pas de la politique ? oui tous . pour autant ils ne sont nullement empêcher d’offrir à leurs administrés de bienveillante contribution pour une vie meilleur .Mr LE PRESIDENT avec tous mes respects vous avez failli à votre devoirs ,vous êtes devenu un cauchemar pour votre peuple et chacune de vos interventions ne pourrons plus être prise en considération par qui que ça soit .Trop de promesse trop de déçu ,nous espérons que vous avez conscience de diriger une nation qui a besoin de se retrouver et qui voudrait façonner son avenir avec plus de justice et de liberté . ce pays voudrait dans un proche avenir recouvrir à des meilleurs aspirations ,des écoles ,des hôpitaux ,des routes ;tout cela en vrai et sans fausse note . nous craignons que vous êtes à la limite de vos moyens pour amener le pays à atteindre le but visé par chacun de nous c’est pourquoi il est primordial de préserver l’intérêt national et de faire appel à tous pour bâtir notre guinée .

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.