Alpha Condé, candidat à la présidentielle : “il est venu se servir de la Guinée” (FNDC/Kankan)

Print Friendly, PDF & Email

Agé de 82 ans, le Pr Alpha Condé est candidat à la présidentielle du 18 octobre 2020. Il sera de nouveau face à ses adversaires politiques et essayera de briguer un troisième mandat ou du moins un premier mandat de la quatrième République. Cette annonce a été faite à travers un communiqué du RPG Arc en ciel ce lundi soir 31 août 2020 sur les ondes des médias d’Etat. Une annonce que ne laisse pas passer le Front national pour la défense de la constitution antenne Kankan.

A Kankan, l’antenne préfectorale du FNDC n’est pas restée muette face à cette nouvelle. Elle a réagi ce mardi 1er septembre 2020 à travers Antoine Dogbo Guilavogui, secrétaire fédéral de l’UFDG et premier secrétaire à l’organisation du front national pour la défense de la constitution (FNDC) antenne Kankan.

« Ma réaction n’est qu’une réaction négative. Quelqu’un qui a fait 40 ans pour la démocratie vient violer la démocratie, il n’est pas venu pour instaurer la démocratie dans le pays. Il est venu pour se servir de la Guinée au lieu de servir la Guinée. Avec tout son combat contre Ahmed Sékou Touré, contre Lansana Conté, si aujourd’hui il fait pire que ces gens-là, moi ça ne me surprend pas. C’est une poignée de personnes qui se sert de ce pays aujourd’hui », déplore-t-il.

Même s’il critique avec la dernière énergie cette candidature du chef de l’Etat, Il se dit quand même favorable à une éventuelle candidature de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) à la prochaine présidentielle annoncée pour le 18 octobre 2020.

« Quand tu es avec un aveugle sur une piste de danse, montre-lui qu’il n’est pas seul sur la piste. On est avec des gens qui se servent de ce pays, regardez les ministres qui détournent des milliards, la gabegie financière, la corruption. Alors il faut qu’on les bouscule, mais certains vont penser que c’est une tromperie, ce n’est pas une tromperie, il y a trop de jeunes qui sont morts », rappelle-t-il. 

De Kankan, Ahmed Sékou Nabé pour Médiaguinée

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.