Connect with us

A la Une

‘’Alpha Condé est le premier violeur des lois de la République’’. Ces propos de Telliano qui provoquent l’ire des mouvanciers, coups de poing évités de justesse au Parlement

Published

on

Au cours de la traditionnelle série questions-réponses de la plénière sur l’adoption du code pénal et du code de procédure pénale, le député de l’opposition Jean Marc Telliano du RDIG (du Groupe des libéraux-démocrates) a tenu lundi des propos durs envers le président Alpha Condé le qualifiant du ‘’premier violeur des lois de la République’’. Ce qui a provoqué un tollé à l’hémicycle durant de très longues minutes. Les députés de la mouvance présidentielle ont vivement réagi aux propos tenus par Jean Marc Telliano et ont failli en venir aux coups de poings. Ils ont promis aux autres députés de se casser la gueule à la sortie.

Dans le souci d’apaiser la tension, le président des libéraux-démocrates Dr Fodé Oussou Fofana a exhorté J. M. Telliano à retirer ses propos. Ce que ce dernier fera illico. Mais, s’est abstenu de poser toute question.
Les débats se sont poursuivis après plusieurs minutes de brouhaha.

telliano1

damaro

Sadjo Bah, depuis le palais du peuple
+224625016669
bsadjo 1980@gmail. com

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. Observateur

    4 juillet 2016 at 22 h 30 min

    Ce n’est pas en tenant des propos insolentes sans preuve qu’on est opposant.Que Telliano avance des preuves de ce qu’il dit.Sous d’autres cieux il sera tenus d’apporter des preuves si non c’est le gnouf. Le malheur qui va frappé pendant des décennie bon nombre de guinéen,c’est leur sale habitude d’insulter les chefs.Tout ceux qui choisissent cette voix son toujours malheureux même s’il se sont nanti.Remarquer autour de vous et le constat saute aux yeux.

    • Sylla

      5 juillet 2016 at 8 h 55 min

      Mais la prochaine fois que ce mécreant parle comme ça Il faut le tendre et lui administrer 100 coûps de fouet.
      Il ne faut pas hésiter.

Laisser un commentaire

Publicités