Connect with us

A la Une

Alpha Condé : ‘’il est très important qu’à côté du français et de l’anglais, on enseigne nos langues nationales’’

Présent ce vendredi 22 mars à l’université général Lansana Conté de Sonfonia pour recevoir le titre de docteur honoris causa, le président Alpha Condé, devant les étudiants et encadreurs, a magnifié l’importance de l’enseignement des langues nationales.

‘’C’est extrêmement important d’enseigner des langues nationales mais, il y a des préalables. La première, il faut avoir des Syllabaires et des livres. Deuxièmement, il faut former les formateurs qui peuvent enseigner ces langues. Parce que, les langues nationales permettent à ce qu’il n’y ait plus d’analphabètes dans un pays.  Quand on parle d’analphabètes, ce sont des gens qui ne connaissent pas le français, mais si vous avez des livres en peul, en guerzé, en Soussou ou en malinké etc. Et que les tracteurs, les instruments au Foutah sont en peul, en Haute Guinée en malinké etc., il n’y aura plus d’analphabète. Parce que, n’importe quel paysan qui maitrise bien sa langue peut utiliser n’importe quelle machine parce que le mode d’emploi est écrit dans sa langue.  Il est très important qu’à côté des langues comme le français et l’Anglais, on enseigne nos langues nationales’’, dit-il.

Poursuivant, le chef de l’Etat a fustigé le comportement des politiciens qui passent par la division ethnique et religieuse pour conquérir le pouvoir. Alpha Condé a invité la jeunesse à ne pas se laisser piéger par des hommes politiques qui, selon lui, n’ont pas la capacité de mobilisation.

‘’Le rôle de la Guinée est de faire la promotion de toutes les langues. Il n’y a pas de grande langue ni de petite ethnie, c’est la diversité qui fait la force et la valeur d’un pays.  Malheureusement en Guinée, nous utilisons notre différence pour nous diviser. Ce sont ces différentes richesses qui peuvent être à la base de notre culture. Il est extrêmement important que la jeunesse n’accepte pas de tomber dans le piège des hommes politiques.  Lorsqu’un homme politique n’a pas la capacité de mobiliser, il s’adresse à des objectifs : ‘’vote pour moi parce qu’on est musulman, vote pour moi parce qu’on est catholique, vote pour moi parce qu’on est malinké, soussou, peul, etc. La jeunesse doit éviter de tomber dans ce piège’’, fustige-t-il.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    23 mars 2019 at 16 h 15 min

    Toutes mes félicitations à S.E. Monsieur le Président de la République, le Professeur des Universités, Alpha Condé, pour la haute distinction qui vient de lui être attribuée et qui est de mon point de vue largement méritée au regard de ses résultats indiscutables dans le combat contre le sous-développement et pour la dignité du continent Africain.

    Son leadership politique durant les 8 dernières années, a été largement payant pour replacer la Guinée sur la carte du monde, et faire du crédit international de la Guinée, une valeur hautement positive et robuste.

    Ceci dit, en ce qui concerne les défis de l’Enseignement Supérieur en Guinée, je souhaiterais qu’il plaise à Son Excellence Monsieur le Président de la République, de bien vouloir sauver des ruines actuelles, l’Université mère de la Guinée en l’occurrence l’Université Gamal Abdel Nasser.

    Selon la Presse nationale, et notamment Guineenews dont j’ai lu tout récemment un reportage pathétique sur cette Université, tout le campus y est à refaire. Mais vraiment tout, tellement la situation actuelle dans cette Université serait catastrophique et lamentable pour l’image de la Guinée : amphithéâtres et salles de conférence, laboratoires et équipements, sureffectifs dans les classes des UFR (unités de formation et de recherche), réfectoires et aires de loisirs, logements des Etudiants, clôtures du campus, etc…

    Il vous souviendra Monsieur le Président de la République qu’après 10 années de crises politiques et militaires, le Gouvernement Ivoirien avait rénové en 2011 et 2012 l’Université mère de Côte D’Ivoire, en l’occurrence l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

    Depuis, tout y a changé après un très lourd investissement public de 110 milliards de FCFA (environ 167 millions d’Euros). Et quels sont les résultats académiques aujourd’hui pour la Côte D’Ivoire ? Ils sont sur la place publique.

    Selon les sources officielles, l’Université Félix Houphouët-Boigny prépare aujourd’hui à 209 diplômes allant du DEUG au Doctorat pour environ 60.000 étudiants (dont 10% de filles) répartis comme suit :

    53% au 1er cycle
    37% au 2ème cycle
    7% au 3ème cycle
    2% dans les spécialités
    1% dans les cycles préparatoires

    RESSOURCES HUMAINES

    Ce sont au total :
    2.138 Enseignants-chercheurs
    91 Chercheurs (avec 26% de femmes)

    Répartition des effectifs des Enseignants-Chercheurs en 2016-2017

    56 Second degré
    567 Assistants Chef de Clinique
    890 Maîtres Assistants
    453 Maîtres de Conférences
    372 Professeurs Titulaires

    Répartition des effectifs de Chercheurs

    2 Techniciens de Recherches
    51 Attachés de Recherches
    27 Chargés de Recherches
    05 Maîtres de Recherches
    06 Directeurs de Recherches
    914 Personnel Administratif et Technique.

    L’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry doit pouvoir faire la concurrence à celle de Cocody et de Dakar. Et la Guinée peut le faire, même en 2 années de reconstruction et de restructuration académique en profondeur.

    Grâce à votre appui et à votre engagement personnel Monsieur le Président de la Republique, l’Université Gamal Abdel Nasser qui a connu ses lettres de noblesse dans les années 60 et 70, pourrait redevenir l’une des meilleures destinations académiques des Etudiants de toute l’Afrique.

    Excellence Monsieur le Président de la République, nous vous en supplions, parce que c’est un programme d’investissement lourd, c’est vrai, mais viable sur tous les plans pour la Guinée.

    Votre leadership et votre immense engagement politique pour les millions de Jeunes et de Femmes en quête de science et de savoir dans ce pays, commandent votre haute attention sur ce projet qui est absolument conforme avec votre vision du développement accéléré dans ce pays.

    Plaise à Dieu le Tout Puissant, le Tout Miséricordieux que le Président Alpha Condé nous entende, et reprenne complètement en main la reconstruction intégrale de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Amen.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook