Alpha Condé intraitable face aux ingérences : ’’on n’acceptera pas de recevoir des ordres des autres pays”

Print Friendly, PDF & Email

C’est un président Alpha Condé visiblement prêt à en découdre avec les détracteurs de la Guinée qui a visité vendredi les garnisons de la capitale Conakry notamment le BQG et le camp Alpha Yaya Diallo.

Dans un discours au ton martial, Alpha Condé, officiellement vainqueur de la présidentielle du 18 octobre dernier, a rappelé les hauts faits de l’armée guinéenne qui a participé entre autres à la libération de la Guinée-Bissau, du Congo et de l’Angola. Il a promis que la souveraineté et l’indépendance de la Guinée, son pays, sont non négociables. Cette sortie fait suite à la déclaration de l’Union européenne et de la France sur l’élection présidentielle. Ces dernières avaient indiqué que ‘’des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat’’ du scrutin…

« Nous tenons à notre souveraineté, nous tenons à notre indépendance, nous n’acceptons pas de recevoir des ordres des autres pays. On n’a pas besoin de demander l’avis d’un pays sur ce que nous devons faire. Le seul à qui on doit demander de l’avis, le seul avis qui compte, c’est l’avis du peuple guinéen. Et nous avons fait les élections sans aucune aide extérieure. Nous avons fait le référendum, nous avons fait les législatives et les présidentielles sans qu’un franc vienne de l’extérieur. Parce que nous ne voulons plus du tout que les gens se mêlent de nos affaires. Or, s’ils mettent un peu d’argent, ils se mêlent. Donc, ne soyez pas surpris des comportements de certains Etats. Mais cela n’a pas d’importance, nous allons continuer à développer la Guinée et s’il plaît à Dieu, la Guinée ira très vite. D’ici quelques années, la Guinée sera la deuxième puissance après le Nigéria. C’est ça qui ne plaît pas à tout le monde. Mais je compte sur vous. Vous êtes l’armée du peuple, restez l’armée du peuple. C’est en vous que le peuple se reconnaît…»

Elisa CAMARA

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.