Alpha Condé parti, le choix du pays n’a pas été facile pour la junte

Print Friendly, PDF & Email

Rentré le 7 avril dernier d’Abu Dhabi, l’ex-président guinéen Alpha Condé a quitté Conakry ce samedi matin pour la Turquie, pays de Recep Erdogan où il doit honorer ses rendez-vous médicaux.

Ce voyage qui était attendu n’a pas été facile pour le CNRD. Pas du tout. Non pas à cause de la météo mais du choix du pays d’accueil. Les Émirats arabes unis n’étant plus intéressés à recevoir « leur ami » à cause de la dernière brouille avec la junte au pouvoir en Guinée. Cette dernière avait même « menacé de rompre ses relations diplomatiques » avec le riche pays de la péninsule arabique si Alpha Condé ne rentrait pas sitôt. Et cela pour des fuites dans la presse et sur les réseaux sociaux d’un brouillon, d’une courte vidéo dans un palace et surtout d’un audio qui parle de la situation nationale.

Selon nos informations, la junte avait beaucoup de pays sur la table : la Turquie…et aussi un pays européen. Une autre source parle même d’autres pays amis.

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.