Alpha Condé sort le fouet: « la déviation dans la pratique et l’enseignement de la foi islamique en Guinée doit être combattue sous toutes ses formes » (vidéo)

La République de Guinée, « luttera contre toutes les organisations religieuses à caractère terroriste qui se développent dans le pays », a déclaré lundi, le président guinéen Alpha Condé, à l’occasion de la conférence islamique nationale.

Pour ce faire, il a invité les imams et chefs islamistes ainsi que les administrateurs guinéens à faire en sorte que l’extrémisme religieux ne s’enracine pas en Guinée, à l’image d’autres pays de la sous-région ouest africaines.

« Nous ne sommes pas contre la diversité des religions notamment islamiques en Guinée », a dit le président Alpha Condé avant d’ajouter que « ce qu’il n’acceptera pas, c’est le développement du terrorisme en Guinée ».

Il a déclaré que la lutte contre le terrorisme ne sera une réussite que si la misère, la pauvreté et l’injustice sont combattues et exclues de la vie des populations guinéennes.

Et c’est pourquoi a-t-il affirmé, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation va engager bientôt une vaste compagne de recensement des toutes les organisations religieuses évoluant en guinée, afin de savoir ce que chacune d’elle enseigne comme préceptes religieux.

Avec plus de 500 organisations religieuses et islamiques répertoriées en Guinée, la pratique de l’islam obéit de nos jours à plusieurs tendances et idéologies, dont certaines seraient proches des objectifs des groupes islamiques ou djihadistes qui opèrent dans certains pays à travers le monde.

« La déviation dans la pratique et l’enseignement de la foi islamique en Guinée doit être combattue sous toutes ses formes », a averti le président Condé.

Par ailleurs, Alpha Condé a adjuré les responsables à tous les niveaux a s’impliquer pour l’épanouissement de l’islam en Guinée, mais aussi pour le rayonnement des autres croyances pratiquées da dans le pays, comme le christianisme, l’animisme, le catholicisme, etc.

Autres mission que le président guinéen a confié aux imams et chefs religieux de la Guinée, c’est la culture de la paix et la promotion de l’esprit de tolérance, de pardon et d’acceptation de l’autre entre les populations de toutes les ethnies et de toutes les tendances religieuse.

« Nos enfants doivent apprendre l’unité nationale, l’entraide mutuelle et l’acceptation de toutes les différences entre les fidèles des différentes religions pratiquées en Guinée », a souhaité le chef de l’Etat.

Le Quotiden du peuple

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire