Alpha Condé veut être traité en « citoyen ordinaire »

epa06469040 President of Guinea Alpha Conde (L) talks with President of Ghana Nana Akufo-Addo (R) during the inauguration of president elect George Weah at the Samuel Kanyon Doe stadium in Monrovia, Liberia, 22 January 2018 (issued 23 January 2018). The inauguration of President-elect George Weah held at a sports stadium is the first ever in the history of Liberia. Weah is the world's first football star to be democratically elected President. Weah will be sworn in as president on 22 January, to succeed incumbent President, and Africa's first female democratically elected President, Ellen Johnson Sirleaf, who concludes her second and final term in office. EPA/AHMED JALLANZO
Print Friendly, PDF & Email

Du nouveau sous les tropiques. L’ancien président Alpha Condé qui refuse de signer sa lettre de démission et de reconnaître la junte a ajouté une flèche à son arc. Il veut être traité en citoyen ordinare. C’est Jeune Afrique qui l’a annoncé. Pour l’hebdomadaire panafricain, le président déchu rejette toute proposition d’exil et a demandé à être traité en citoyen ordinaire.

Hier, lors de sa rencontre avec les présidents ghanéen et ivoirien, Alpha Condé, renversé depuis le 5 septembre dernier, aurait réitéré sa décision de ne pas quitter la Guinée.

« C’est sans Alpha Condé qu’Alassane Ouattara et Nana Akufo-Addo sont repartis de Conakry en fin de journée vendredi. Le président déchu qui dit vouloir se voir traité « en citoyen ordinaire », a également dit accepté de rencontrer le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya. Ce dernier n’a pas dit s’il comptait accéder à cette requête », ecrit le journal.

La junte de son côté a indiqué que Alpha Condé reste et demeurera en Guinée. Ajoutant qu’elle ne cédera à aucune pression.

Focus de Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.