Alpha Condé limoge la directrice nationale des droits de l’homme : elle a porté la main sur le ministre Taran (source)

Print Friendly, PDF & Email

Une faute de trop! Le président Alpha Condé a limogé lundi dans la soirée Madame Téninké Touré, directrice nationale des droits de l’homme pour “faute lourde”. Selon une source proche du Ministère de la Citoyenneté et de l’Unité nationale, la dame –qui serait d’un âge respectable- aurait porté la main sur le ministre Mamadou Taran Diallo. La cause, une histoire de carburant mal gérée serait à l’origine du duel entre le ministre et sa subordonnée, une avocate inscrite au barreau de Guinée.

« Il était environ 14h heures quand la dame Téninké sur un ton musclé a réclamé son carburant à son ministre qui aurait utilisé ce fonds pour assister les familles endeuillées. La dame, non contente de l’utilisation du montant alors que des cadres du département n’ont pas leur dotation du mois, elle exige son carburant. Le ministre tente en vain de la raisonner. C’est ainsi Téninké rejoindra son ministre dans son bureau. Des disputes qui déboucheront sur un accrochage. On est restés là, ce sont des responsables de la Présidence en l’occurrence Ibrahima Kalil Kaba et Rachid N’Diaye qui sont venus pour prendre le pouls de la situation. Le ministre et sa directrice seront finalement conduits à la Présidence où il s’expliqueront. », raconte notre source.

Focus

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.