Alpha Oumar Barry, tué à Bambéto : « ses funérailles ne seront jamais organisées par le FNDC ou un politique » (famille)

Parmi les familles conviées à la rencontre avec le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, c’est seulement la famille de Alpha Oumar Barry, âgé de 16 ans, tué par balle sur la route Le Prince, lors du dernier appel à manifester du  Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) -dissous par le MATD le 6 août dernier- qui a effectué le déplacement ce vendredi 19 août. Cette délégation était composée de l’imam du quartier et des membres de la famille du défunt.

À en croire la famille, c’est elle même qui a sollicité cette rencontre. « Nous avons démarché pour rencontrer le ministre de la Justice et son cabinet pour exprimer notre déception suite à la mort de notre enfant afin que justice soit rendue ».

Au sortir des échanges, la famille de Alpha Oumar Barry, par la voix de Pathé Diallo, voisin et porte parole de la famille dit être rassuré par l’engagement du ministre Alphonse Charles Wright quant à la prise en charge de cet événement douloureux.

« Le ministre nous a rassurés de la prise en charge de cet événement qui a eu lieu et qui a été la cause du décès de notre enfant et que justice sera rendue. Nous sommes rassurés au niveau du ministre. En ce qui concerne le décès, nous avons demandé au ministre rendre justice et il nous a promis fermement que juste sera rendue pourvu seulement qu’on ingère pas la politique dans l’affaire de la tuerie de notre enfant », ,a -t-il laissé entendre.

Alpha Oumar Barry…

Poursuivant, Pathé Diallo d’ajouter : « nous lui avons aussi rassuré que la politique ne sera pas mêlée du tout parce que le petit n’est pas mêlé de la manifestation, il revenait chez sa sœur et c’est sur son dos que la balle l’a atteint. Donc nullement nous n’allons politiser cette affaire et nous ne partons pas vers la politique pour dire que c’est elle qui a tué notre enfant. Le FNDC a appelé à une manifestation tout comme les partis politiques mais en ce qui nous concerne ni le FNDC ni les partis politiques ne nous ont conviés à une manifestation et que nous avons répondu et qui a été la cause de la mort de notre enfant, donc nous ne politiserons pas le décès de notre enfant mais nous voulons que la justice soit rendue ».

Pour finir, il souligne : « le ministre nous a rassurés qu’après l’autopsie et toutes les études qui vont suivre, le corps sera restitué à la famille et nous allons l’enterrer dignement. Les  funérailles de notre enfant ne seront jamais organisées par le FNDC. Nous n’accepterons aucun politique que ça soit FNDC ou un autre parti politique coordonne ou actionnr cela. Et cela ne nous a pas été imposé par le ministre. Nous avons confiance en notre justice ».

Il faut également noter que depuis la mort de Alpha Oumar Barry le 17 août dernier [8è victime des violences depuis l’arrivée du CNRD], aucune autorité n’a été dans la famille du défunt. 

Mamadou Yaya Barry 

622 26 67 08 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.