Alphabet N’ko : lancement officiel de 38000 ouvrages, 3 applications mobiles et d’un dictionnaire visuel

Print Friendly, PDF & Email

L’Espace culturel Malick-Condé, situé dans l’enceinte de l’Université Kofi-Annan de Guinée (UKAG), a accueilli ce dimanche 7 février 2021, les promoteurs de l’alphabet N’ko pour procéder à la méga-dédicace de plusieurs ouvrages en alphabet N’ko : un dictionnaire numérique intitulé “Mon dictionnaire en image”, 38000 ouvrages de Sciences, de Mathématiques, de Philosophie, ainsi que les révélations du Qumrân et la création de 3 applications depuis juin 2019.

Prenant la parole, le fondateur de l’UKAG, Dr Ousmane Kaba, qui est l’un des promoteurs de cette langue, a dit toute sa satisfaction. « C’est un événement majeur, un événement culturel important. Vous savez, l’alphabet N’ko est maintenant introduit dans les ordinateurs pour féliciter l’alphabétisation en Afrique. L’écriture n’est pas seulement pour les Malinkés mais c’est pour toutes les langues africaines. Je pense que c’est bon de le savoir. Tout Africain qui maîtrise l’alphabet N’ko peut écrire sa langue maternelle avec cette écriture N’ko. », a expliqué Dr Ousmane Kaba.

À en croire Nafadji Sory Condé, Directeur de programme de N’ko à l’Université Kofi Annan de Guinée, il y a eu le lancement de plus de 38000 ouvrages en alphabet N’ko, débarqués la semaine dernière au port de Conakry. « Ces manuels sont  composés de livres de Sciences, de Didactique, des preuves de la révélation du Qumrân, de la littérature pour enfant, ainsi que plusieurs autres de nature philosophique, scientifique et politique. Ces ouvrages ont été rédigés lors du confinement pour cause de pandémie de coronavirus. », a-t-il indiqué.

Pour finir, Diallo Moussa Balandou, président de l’Académie centrale de N’ko, l’arrivée de ces livres vient à point nommé, c’est un grand pas pour l’Académie N’ko. « L’Académie centrale s’est donné d’abord, comme priorité de traduire ces ouvrages, surtout pour les écoles primaires (…) Nous avons aussi traduit un dictionnaire visuel, le dictionnaire en images. Celui-ci permet aux enfants de connaître tous les outils de l’école et les objets qui leur sont familiers (…) Nous avons aussi annoncé l’arrivée de 3 applications sur l’application Android (Application d’initiation sur l’alphabet N’ko, la phonétique et le dictionnaire bilingue ndlr). Ces applications sont téléchargées en moyenne par 6 millions de personnes depuis juin 2019. », fera-t-il savoir. 

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.