Aly Touré, proc’ de la Crief : « nous attendons une nouvelle date pour un second interrogatoire de Kassory Fofana »

Après quatre mois de détention provisoire à la maison centrale de Conakry, le mandat de dépôt de Ibrahima Kassory Fofana a été renouvelé suite à l’appel du parquet spécial contre son ordonnance de mise en liberté.
Le procureur spécial de la cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) s’est prononcé sur la détention prolongée de l’ancien premier ministre qui va être entendu une seconde fois sur le fond.

Selon Aly Touré, l’ancien locataire du palais de la colombe va être entendu très prochainement sur le fond à l’effet de le confondre à beaucoup d’éléments et autres témoignages qui ont été recueilli durant l’exécution des mesures prescrites dans un réquisitoire supplétif.

« Après quatre mois de détention, il fallait se prononcer sur la prolongation ou non de la détention provisoire de monsieur Ibrahima Kassory Fofana. Et c’est pourquoi, une ordonnance a été entreprise à l’effet de ne pas prolonger la détention provisoire de monsieur Ibrahima Kassory Fofana. Et donc, ordonnant la mise en liberté de celui-ci », a d’abord expliqué Aly Touré avant d’évoquer l’appel du parquet spécial contre l’ordonnance de mise en liberté de Ibrahima Kassory Fofana et le pourvoi en cassation des avocats de ce dernier.
« Bien entendu que le parquet spécial que nous représentons n’était pas d’accord sur cette ordonnance. Nous avons fait appel de cette ordonnance devant la Chambre spéciale de contrôle de l’instruction. Et à la date du 27 septembre 2022, la Chambre spéciale par arrêt a infirmé l’ordonnance de non renouvèlement du mandat de dépôt et a prononcé la prolongation du mandat de dépôt et la détention de monsieur Ibrahima Kassory Fofana.
Contre cet arrêt, les avocats de monsieur Ibrahima Kassory Fofana ont intenté un recours devant la Cour suprême. Donc, ils se sont pourvus en cassation. Ce dossier est actuellement pendant devant la Chambre pénale de la Cour suprême
».

Selon Aly Touré, Ibrahima Kassory Fofana va être entendu dans un second interrogatoire après l’établissement d’une date par la Chambre de l’instruction.
« Successivement à ce pourvoi, la Chambre de l’instruction a programmé le mardi passé (25 octobre), l’interrogatoire au fond, le deuxième interrogatoire au fond de monsieur Ibrahima Kassory Fofana. Malheureusement, compte tenu du calendrier de la CRIEF et quelques exigences procédurales, l’interrogatoire n’a pas pu avoir lieu. Nous attendons de la Chambre, l’établissement d’une nouvelle date pour un second interrogatoire de monsieur Ibrahima Kassory Fofana à l’effet de le confondre à beaucoup d’éléments et autres témoignages qui ont été recueilli durant l’exécution des mesures prescrites dans le réquisitoire supplétif », a déclaré Aly Touré.

Ibrahima Kassory Fofana est poursuivi pour des faits présumés de détournement de deniers publics, enrichissement illicite, corruption, blanchiment de capitaux et des infractions assimilées.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.