Damaro à Kassory : ‘’M. le Premier ministre, vous êtes compétent…’’

Print Friendly, PDF & Email

Le mercredi, 7 avril 2021, lors du passage du Premier ministre à l’Assemblée nationale pour présenter la politique générale du gouvernement, le président de cette institution constitutionnelle, Amadou Damaro Camara et l’ensemble des députés n’ont pas manqué d’éloges à l’endroit de Kassory. Et ce dernier a même sermonné les députés lors de la phase de vote en ces termes : « imaginez-vous que vous les députés, vous votez contre, dans les minutes qui suivent,  demain la Guinée n’a plus de gouvernement. »

D’abord, pour commencer, il dira ceci : « Monsieur le Premier ministre, je voudrais, au nom des députés, remercier le président de la République pour son soutien à cette législature. C’est rare qu’on lui adresse une demande financière et que nous ne soyons pas satisfaits dans les heures qui suivent, sauf si quand Nabé le gouverneur retarde dans son bureau, parce que contrairement à moi, les pressions sur lui sont trop. Je pense que je n’aimerais pas être à sa place. Je vous charge donc, au nom de tous les députés, de remercier le président de la République. »

Le président de l’Assemblée nationale de poursuivre en ces termes : « Pendant les débats et pendant les deux pauses, j’ai reçu beaucoup de messages et même dans la salle : “Damaro, dit à notre nom, que le Premier ministre est comptent’’. Et beaucoup l’ont écrit dans les messages. Je voudrais le dire, monsieur le Premier ministre, au nom de la représentation nationale, vous êtes compétent (…) C’est pour vous dire que votre rôle est d’une importance constitutionnelle importante. ces réformes ont été de nature à renforcer votre rôle. C’est pourquoi, chaque fois je demande aux uns et aux autres d’arrêter de vous amuser. Vous avez été choisi pour être sérieux, pour être sérieux au travail, parce que chacun a parlé au nom d’une entité aujourd’hui, souvent avec l’erreur de dire je suis le député uninominal. Relisez encore après la déclaration de la cour constitutionnelle, vous devenez des députés de la nation. »

Pour finir, le président de l’Assemblée nationale invité le Premier ministre à bien vouloir, avec l’aide des membres du gouvernement, répondre à toutes les questions qui lui ont été posées. « Je dois l’informer que depuis le début de cette législature, tous les ministres qui sont passés ici et qui ont promis à cause des circonstances de nous envoyer des réponses par écrit l’ont fait. C’est le respect que votre gouvernement a pour l’Assemblée Nationale. »

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.