Amadou Diaby, depuis Kinshasa : ‘’Mory Kanté va beaucoup manquer à l’Afrique’’

Print Friendly, PDF & Email

Les hommages à l’immense chanteur guinéen Mory Kanté, décédé vendredi dernier à Conakry se multiplient. Amadou Diaby, depuis Kinshasa, la capitale congolaise a salué la mémoire de la légende africaine, du plus célèbre artiste africain.

« Depuis ma résidence de la Gombe à Kinshasa, j’ai appris la mort du papa de la musique africaine Mory Kanté qui m’a connu très jeune quand je suis arrivé à Conakry, en même temps quand j’étais promoteur culturel.

Je n’ai pas oublié les sages conseils du monument quand j’ai été suspendu par la Féguifoot. Il m’a dit une chose qui reste gravée dans ma mémoire comme une partie de moi : ‘’Amadou, tout le monde peut te lâcher, mais si tu es avec Dieu, c’est ce qui est plus important’’. C’était le 3 septembre dernier dans un vol. Il m’a encouragé. Paix à l’âme de ce baobab qui n’a pas vécu inutilement.

Mory Kanté a marqué l’histoire de la musique mandingue, guinéenne et africaine. En RDC, tout le monde connaît Mory et la musique mandingue. Il a imposé la tradition africaine à travers son génie. Il était un vrai ambassadeur de la musique guinéenne et africaine. Il va beaucoup manquer à l’Afrique », dit Amadou Diaby, interrogé par Mediaguinee.

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.