Amadou Diouldé Diallo, journaliste sportif : « depuis 2013, je n’ai pas mon salaire… »

Print Friendly, PDF & Email

Alors qu’il est  privé de son salaire depuis plusieurs années maintenant, le doyen Amadou Diouldé Diallo, historien et journaliste sportif a, au cours de son passage ce mardi 16 novembre 2021 dans l’émission « Les Grandes Gueules’’ d’Espace FM dira qu’il est tranquille, tout en fondant son espoir sur les nouvelles autorités du pays.

« J’ai fait 3 mois de prison. Puisque le président de la Transition a dit que la justice va être la boussole, moi je suis victime d’injustice.  Moi, je suis tranquille, je veux être rétabli dans mes droits. Je lui ai écrit il y a trois semaines. J’ai le courrier ici, on a mis l’accusé de réception. J’ai écrit au Premier ministre il y a 3 semaines. J’attends qu’ils réagissent », a-t-il indiqué. 

A en croire le journaliste sportif doublé de l’historien, il serait en train de payer les frais de son opposition à l’ex-président Alpha Condé. « Depuis mars 2013, je n’ai pas mon salaire. La raison officielle, parce que c’est encore dans votre émission ici, Alpha Condé avait institué Manden Djallon au Foutah et il avait dit ici que c’est lui qui avait rénové le Palais des Nations et que ce n’est pas Lansana Conté. J’ai dit que ce n’est pas vrai. Tout le monde sait que c’est Lansana Conté qui a rénové le Palais des Nations, ce n’est pas lui. Et le Manden Djallon est un faux problème.  Je le lui disais toujours, vous ne connaissez pas la Guinée, vous ne connaissez pas son histoire, vous ne connaissez pas la sociologie.  Si vous dites Manden Djallon mais le Djallon est déjà mandingue,  c’est une répétition…J’ai été renvoyé de la RTG alors que j’étais chef service des Sports sans salaire et foutu en prison », a-t-il expliqué. 

Après plusieurs années d’attente, aujourd’hui, le doyen Amadou Diouldé Diallo souhaite être rétabli dans ses droits.

Christine Finda Kamano 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.