An 1 du CNRD-GUICOPRES-BTP au cœur de la vision infrastructurelle de la transition

🔴Par Hamza Bah] L’histoire d’amour entre le géant GUICOPRES – BTP et l’Etat guinéen s’étend sur plus d’une décennie de collaboration saine, fructueuse et marquée d’une confiance mutuelle pour faire face aux défis infrastructurels qui s’imposent. Présent depuis la fin des années 90 pour contribuer activement au développement des infrastructures, l’entreprise lancée par un fils du pays en l’occurrence Kerfalla Camara ‘’KPC’’ a su s’imposer aux files des ans pour devenir un empire des BTP en Guinée.

A l’heure où le pays s’apprête à écrire une nouvelle page de son histoire à l’occasion de la transition ouverte depuis un soir du 25 septembre 2021, une lueur d’espoir est à l’horizon en Guinée. Au vu des besoins dans le domaine des infrastructures publiques (routes, bâtiments et même des logements sociaux), les nouvelles autorités de la transition ont clairement exprimé leur réelle envie de changer la donne à travers une nouvelle vision qui transformera sans aucun doute la vie des guinéennes et guinéens. Mais pour ce faire, une fusion d’actions et d’efforts est plus que jamais nécessaire dans le partenariat public-privé entre le gouvernement et les acteurs de la construction. Le groupe GUICOPRES S.A, toujours au cœur de la synergie d’actions pour le développement de la Guinée n’entend donc pas se faire compter de cette nouvelle dynamique engagée grâce à la vision du Président Mamadi Doumbouya.

Des logements sociaux pour un nouvel cadre de vie des guinéens

Depuis l’avènement au pouvoir du CNRD, des actions concrètes ont été entreprises pour changer le cadre de vie des fonctionnaires et agents de l’Etat. La matérialisation de cette vision des autorités de la transition, GUICOPRES – BTP tel un partenaire de premier choix. D’abord au sujet des travaux de construction des bâtiments destinés aux logements sociaux du côté de Sonfonia-Lac, dans la haute banlieue de Conakry, l’entreprise de KPC a déployé l’arsenal nécessaire pour faire avancer le chantier à grands pas. A ce jour, il suffit de passer sur le site dans la haute banlieue de Conakry (Ratoma) pour se rendre compte du cap franchi par les équipes qui abattent un travail acharné prêt à révolutionner la problématique des logements dans la capitale guinéenne. De solides piliers ont jaillit pour tenir des dalles épaisses, en béton laissant une certitude chez le visiteur quant à la qualité des ouvrages prévus. Ainsi, KPC et ses équipes sont bien conscients du challenge, c’est pourquoi tout a été consentit pour jumeler compétences et savoir-faire dans le souci de donner le maximum de logements sociaux de qualités aux guinéens.

Même ailleurs sur d’autres chantiers phares engagés sous ce régime de transition, le constat est plus que reluisant. C’est le cas du chantier de construction des bâtiments neufs pour abriter les logements des cadres de l’Etat à Donka (cité ministérielle). Sur ce site, les ruines des bâtiments démolis lors des opération de récupération des domaines de l’Etat laissent place désormais à des piliers géants bétonnés sortis de terre à moins d’un temps record. Cette promptitude dans l’exécution du projet, s’étend sur d’autres chantiers à l’image de celui de la construction des infrastructures pour l’amélioration des conditions de vie des soldats au camp de Samoreyah (Kindia). Elle répond à la volonté des dirigeants du groupe à tout mettre en œuvre pour le respect strict du délai d’exécution des marchés contractés sous la transition.
Le slogan citoyen ‘’un toit pour tous’’ est bien plus qu’une réalité aujourd’hui chez Guicopres – BTP qui œuvre inlassablement à sa concrétisation.

Les infrastructures routières en ligne de mire

La construction des routes de qualité pour tirer le pays de sa galère dans la mobilité interurbaine et même dans les zones rurales constitue l’autre pan du défi qui attend les autorités guinéennes. Déjà présent dans ce domaine et pour avoir posé de grands jalons dans la réalisation de certains axes de la capitale Conakry (les transversales T5, T6 et le prolongement de la route le Prince à partir de la T7 en partance pour Kagbelen), GUICOPRES – BTP est à ce jour une alternative crédible de l’Etat pour l’atteinte des objectifs en matière d’infrastructures routières. Pour avoir exporté son expertise hors des frontières de la Guinée à travers d’importantes réalisations chez le voisin de la Sierra Leone, c’est le moment pour le gouvernement de valoriser une nouvelle fois ce savoir-faire local. Avec ses équipements de pointe en mesure de répondre à n’importe quel besoin, l’entreprise dirigée par l’enfant du Kakandé Kerfalla Camara est plus que jamais disposée à se mettre au service de la nation afin d’être un acteur majeur de son développement.
Le défi est donc énorme et le train Guicopres – Etat guinéen semble bien parti pour répondre aux nombreuses attentes liées aux aspirations du peuple en matière de routes pour désengorger la capitale et pourquoi pas les villes de l’intérieur de la Guinée ?
C’est toutes nos prières !

Hamza Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.