Connect with us

Societé

An 61 de l’indépendance à Kindia : le préfet se prononce sur les travaux en cours

La tenue de la fête du 2 octobre prochain suscite des interrogations au niveau de certains citoyens de la ville des agrumes (Kindia). Cette fête tournante officiellement attribuée à la région administrative de Kindia par le président Alpha Condé le 4 mai dernier se matérialise peu à peu sur le terrain. Les travaux de construction des infrastructures tardent par endroits et d’autres ne sont pas encore touchés.

Interrogé par la rédaction de MEDIAGUINEE, le préfet de Kindia, N’Fansoumane Touré a fait l’état des lieux. A part les infrastructures sécuritaires qui sont en pleine construction, d’autres programmées n’ont pas encore été touchées. C’est le cas du grand marché de Kindia, la résidence du préfet ou celle de la gouverneure ainsi que la place des martyrs.

Selon lui (préfet), c’est autour des actions que la fête va se célébrer. « Je ne suis pas un technicien mais ce que je sais, c’est la gratitude de toutes les populations de Kindia à l’endroit du Gouvernement et du Président de la République pour la tenue de cette fête à Kindia. Il y a une grande réunion qui s’est tenue dans notre salle de conférence où il y a eu définition de près d’une quarantaine d’actions. Et nous, nous pensons qu’avec l’initiative qui est prise, la volonté politique existe et les moyens vont être mobilisés avec la participation naturelle de Kindia pour que cette région puisse avoir des infrastructures réalisées. Dire que c’est dans trois ou quatre mois, c’est un leurre et je n’ai pas tout le savoir pour dire que ces actions vont se réaliser dans quatre ou cinq mois. Ce qui reste clair, c’est que pas mal d’activités vont être réalisées par le gouvernement pour le compte de l’an 61 de notre indépendance et elles se feront autour des actions », explique entre autres le préfet de Kindia.

Contrairement aux autres capitales régionales qui ont déjà accueilli cette fête nationale, aucun décret et budget n’ont encore été avancés pour la tenue de cette du 2 octobre à Kindia.

Sur la question, notre interlocuteur a tenu à préciser : « Généralement, le Guinéen aime raconter pour dire ce qu’il veut. Ce que nous savons, c’est que ce sont des initiatives qui sont prises par le gouvernement de la république et qui se traduisent aujourd’hui sur le terrain par la construction des infrastructures. S’il y a de nos jours, des Guinéens qui se plaisent de raconter ce qu’ils veulent raconter, ils n’ont qu’à continuer. Nous, nous voudrions seulement que nous saisissions le concret. S’ils disent donc que c’est de l’utopie, nous nous allons rester dans le pragmatisme. J’invite donc les populations de Kindia, toutes les composantes sociales, d’être optimistes et avoir un esprit de bon croyant en pensant à l’avenir de notre préfecture, de notre région et de notre nation. Si alors nous pensons que tout ce qui est annoncé est bien, il faut pour que ça se réalise pour le bien de tout un chacun », dit N’Fansoumane Touré.

A noter que les travaux des voiries urbaines ciblées dans le cadre de cette fête tournante qui ont débuté il y a de cela quelques mois sont aussi à l’arrêt.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook