Annadif à Conakry : « nous avons estimé nécessaire de venir parler avec nos frères Guinéens »

Print Friendly, PDF & Email

A la veille d’un important sommet de la CEDEAO à Accra, le Premier ministre Mohamed Béavogui a reçu le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mahamat Saleh ANNADIF.

Introduit par le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Internationale, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’Étranger, le diplomate onusien a expliqué que son déplacement s’inscrit dans le sens de l’accompagnement de la Guinée pour la réussite de la Transition. « Les nations unies ont toujours marqué leur volonté d’accompagner cette transition » déclare M. Annadif.

Avant de prendre part au sommet de la CEDEAO, « nous avons estimé nécessaire de venir parler avec nos frères Guinéens, écouter le message qu’ils veulent nous transmettre et surtout comprendre un certain nombre de dynamiques et d’avancées […] que nous pouvons partager avec les Chefs d’États de la CEDEAO » ajoute le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel pour qui, la place de la Guinée doit toujours rester la même au sein de la CEDEAO.

Le Premier ministre a salué la démarche des nations unies et transmis les salutations cordiales du Président de la Transition. « Il y a une volonté politique forte pour un dialogue apaisé. Nous ne pouvons pas faire l’économie du dialogue » a dit le Chef du Gouvernement. Pour Mohamed Béavogui, le message de la Guinée est de rassurer « les frères de la CEDEAO », sur l’engagement du pays à mener une transition apaisée et inclusive. « Les efforts sont à poursuivre et consolidés ».

Cellule de communication du Gouvernement

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.