Anniversaire : Mohamed Touré l’oublié d’une république amnésique (Par Siaka Barry)

Print Friendly, PDF & Email

À mon cher Grand-Frère Mohamed Touré, NkröMady,

Joyeux anniversaire à toi Grand frère, du fond de la cellule exiguë de cette prison américaine, où tu viens encore de passer une triste année, oublié par ton pays et par ses autorités !

Seul dans ta prison, loin de ton pays natal, tu fais aujourd’hui face à ton destin, dans l’indifférence totale de tes compatriotes et de leurs dirigeants du moment !

Oui Mohamed, c’est aussi cela la vie :

Un jour les fastes du pouvoir et les louanges des courtisans ; un autre jour la solitude du déclin et les ingratitudes des hommes.

Digne fils du Grand Syli, ta vie n’aura pas du tout été un long fleuve tranquille…

Sache cependant, qu’en Guinée, nous ne serons pas tous des crocodiles pour verser des larmes hypocrites.

Sache qu’il existera toujours des guinéens qui resteront à jamais reconnaissants au sacrifice ultime de ton père, du père de l’indépendance, du père de la révolution !

Retiens-le aujourd’hui une fois pour toute, le flambeau de la révolution et de la dignité africaine ne s’éteindra jamais !

Joyeux anniversaire à toi Grand frère Andrée-Mady !

Ton petit frère Siaka Barry qui ne cesse de penser à toi dans cette dure épreuve !!!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.