Antonio Souaré : ‘’il faut mettre l’ego de côté. Ce qui prime, c’est la nation’’

Print Friendly, PDF & Email

Présent ce samedi, 8 juin à Conakry à la cérémonie de présentation du nouveau maillot du Syli, le président de la fédération guinéenne de football football, Mamadou Antonio Souaré a invité ses compatriotes à la mobilisation pour le soutien au onze national qualifié à la Can Égypte 2019.

“Nous demandons la collaboration de tous les Guinéens, ce n’est pas le travail d’une personne et ça n’appartient à personne. Dire que c’est telle ou telle équipe non, c’est le travail de tout le monde. Parce que vous ne pouvez pas travailler seul, vous ne pouvez pas vous battre seul, il faut l’opposition. Aujourd’hui, nous appelons le peuple de Guinée, les supporters, les sympathisants, les sportifs, les dirigeants de la base au sommet que chacun en ce qui est de son devoir et faire tout pour la campagne du Syli National en Egypte.  Et que chacun fasse tout ce qu’il peut faire pour que le Syli National puisse aller le plus loin possible dans cette compétition. Il faut mettre l’ego de côté et ce qui prime, c’est la nation. Ce qui prime aujourd’hui, c’est le rouge jaune vert. Donc, c’est notre devoir à nous tous. Je demande à tout le monde de se donner la main parce que, c’est un problème national. Nous devons tous nous mobiliser pour accompagner notre tricolore.

La dernière information que je vais vous donnez, aujourd’hui la Guinée a eu l’insigne honneur de changer l’indice du football guinéen. Notre Indice a changé et on a eu le maximum. Parce que l’indice de tous les pays, le maximum c’est 4 équipes. Au jour d’aujourd’hui, par la grâce de Dieu et par le travail de tout le monde, on a eu ça.  On a parlé avec le ministre qu’il ne s’agit pas d’avoir l’indice, il s’agit de le garder. Parce que si on n’a pas de performance, on va le perdre automatiquement. Aujourd’hui, le Mali a perdu, la Côte d’Ivoire a perdu parce que dans ces derniers temps, c’est la Guinée qui a été performante. Et parmi tous les 16 États de l’Afrique de l’ouest, c’est la Guinée et le Nigeria qui ont l’indice. Nous devons se donner la main pour renforcer nos clubs et laisser l’ego de côté. On se donne la main et former des équipes qui peuvent valablement représenter le football guinéen. Il faut qu’on laisse tout à côté, ce qui est important, c’est l’Etat guinéen et le football de notre pays”, a dit Antonio Souaré.

Mohamed Cissé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.