Appel à manifester du FNDC: à Labé, le mot d’ordre largement suivi

Print Friendly, PDF & Email

L’appel à manifester lancé par le front national pour la défense de la constitution (FNDC) contre l’adoption d’une nouvelle constitution est largement suivi à Labé, fief du principal opposant guinéen. La ville est complètement paralysée. Dès 06 heures, des manifestants ont érigé des barricades à plusieurs endroits de la ville.

« C’est nous qui détenons le barrage de Konkola, depuis 06 heures nous sommes là. Nous n’avons pas besoin d’Alpha Condé. Aujourd’hui, il n’y a pas de circulation, toute personne qui nous trouve ici avec sa moto, il va payer 5000fg, c’est la révolution totale aujourd’hui », nous confie Elhadj Amadou Diallo un des manifestants.

Au marché de Yinguèma, les quelques vendeuses qui ont osé sortir leurs marchandises, disent avoir peur.

« Nous sommes-là, mais nous avons peur. On est là pour les personnes qui ont oublier d’acheter des condiments hier, où pour les cas de décès et autres, mais nous soutenons la manifestation », affirme une des vendeuses.

A signaler qu’au marché central de Labé, boutiques et magasins restent fermés, et rare sont les commerçants qu’on peut rencontrer devant leurs lieux de travail. Au niveau des banques, c’est le même constat.

Par ailleurs si le gouvernorat est fonctionnel, la mairie et la préfecture restent fermées. En outre un important dispositif sécuritaire est déployé pour assurer la sécurité des tous les bâtiments administratifs

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.