Connect with us

Societé

Appel de détresse du 4 Août ou quand Cellou Dalein peine à assimiler les leçons de ses échecs … ! (Par Mohamed Lamine Keïta)

Published

on

On ne nous enseignera jamais assez : Seule la nature animale, fut-elle de l’Homme, répète inlassablement les mêmes actes qui entraînent les mêmes fautes et  produisent en effet des échecs successifs et fatales.

Cellou Dalein DIALLO,  au mépris des pertes extraordinaires en milliards de nos francs, les hordes de blessés et les morts entraînés par ses attroupements radicaux et violents, devenus repli identitaire, dits de manifestations, il s’entête à rester dans cette routine qui lui est devenue sans ressentiment ni gène, un confort et un moyen de quémander de l’argent pour ses affaires personnelles.

Cette transformation indigne en ‘’Crieur public’’ pour ses demandes inlassables d’argent  à l’occasion de ses appels de détresse dits de manifestations ont servi jusque-là et ne serviront qu’à alimenter ses poches au détriment des intérêts de l’UFDG et de la Guinée tout entière. Car, l’habitude de la mauvaise gestion et l’incarnation de la mal-gouvernance lui sont devenus seconde nature

Un confort dans lequel son nombrilisme privilégie ses petits intérêts égoïstes, aux intérêts du peuple de Guinée. Au prix du bafouage des lois de la République et au nom de l’UFDG, il veut encore trouver des petits arrangements qui n’auront aucune valeur juridique et  dont le non-respect est impassible de  poursuite, avec le  Président Alpha CONDE dont il n’a encore formellement reconnu l’élection.

Cette logique de déni et de défiance perpétuelle de Cellou Dalein à l’égard du  régime en place, sans effet politique et social positifs, encre le pays dans l’inconséquence démocratique. Il brise ainsi à lui seul (son directoire le suivant leu-leu) des élans politiques et sociaux démocratiques. Il noie des talents et se ‘’victimise’’ aux pieds de ses victimes qu’il méprise jusqu’aux os.  Salutations doivent être adressées d’ailleurs aux autres formations politiques, qui ont à cet effet décidé de repenser cette  stratégie stérile et de changer de fusil d’épaule.

Le droit constitutionnel de manifestation et de cortège a été victime d’interprétation. Cellou Dalein a « animalisé jusqu’à la bestialité une bande d’individus pour jouer aux trouble-fêtes lors de ses attroupements pour, selon son petit directoire créer le buzz » ; pendant et après son passage.

Ce recule démocratique et des droits de l’homme entretenus par ceux qui  s’auto-nomment  démocrates et défenseurs de droits avec des gueules d’Anges et qui plutôt ont « tout » des esprits démoniaques et dictateurs, usent de tous les moyens pour imposer leurs idées uniques mais sans sens véritable dans l’intérêt général.

La Guinée a besoin de souffle nouveau pour marquer sa nouvelle ère. La modernité mondaine impose le dépassement de la stagnation, la pensée unique et l’improductivité notoire.

L’Assemblée Nationale devait être pour l’opposition dite républicaine un espace de création du débat républicain. Le vrai. Sinon elle doit proposer à travers publication, des réflexions sur l’avenir de la République faites par elle et des propositions de solutions pour sortir ce pays qu’elle dit chérir tant de l’ornière dans laquelle, elle-même participe malheureusement à l’engouffrer au quotidien.

La jeunesse guinéenne ; celle de l’Axe de la démocratie en particuliers ne va plus  observer sans agir ou être complice du ‘’putsch’’ contre leur avenir en se prêtant à de manipulations politiciennes dites manifestations de rues sans fondement ni vision véritable. Elle  restera sereine quant aux appels à la violence, au repli identitaire et à la radicalisation, devenus cheval de bataille de celui qui tire les ficelles de cette opposition dite républicaine, Cellou Dalein DIALLO, qui manque cruellement de sérieux et de volonté de conquête du pouvoir.

Cette Jeunesse  se consacrera désormais à la recherche du travail, à la sortie de sa léthargie entraînée hier par ceux qui prétendent se soucier de son avenir aujourd’hui ; à la  construction de l’héritage démocratique et l’élan de quiétude pour une Guinée gorgée d’Esprits futuristes et pragmatiques.

‘’La Jeunesse c’est l’Avenir mais aussi le Présent’’ !!!

Celui qui se plait d’être appelé chef de file de l’opposition ne devrait-il pas songer pour une cohérence à donner un sens de responsabilité à son titre de député pour lequel tous ces jeunes morts gisent dans leurs tombes ?

A suivre… !

Mohamed Lamine KEITA,

UFDG / France

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités