Appelé à la barre, Dadis trouve une (bonne) excuse…

Le plus attendu au procès du 28 septembre 2009 ne donnera pas sa version des faits ce lundi devant le tribunal criminel. Le dirigeant de la Guinée au moment du massacre du 28 septembre, Moussa Dadis Camara a trouvé une bonne excuse de ne pas parler.

L’ex-capitaine a dit à la barre être souffrant et ne pas être en mesure de comparaître aujourd’hui Mais, a ajouté, que ce n’est pas une façon pour lui de se dérober de la justice : « je suis plus pressé [que le tribunal]… »

Le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara a dit que le parquet avait fait parvenir au tribunal une note des conseils de Dadis demandant trois semaines. Rappelant que ces jours sont passés.

Interrogé sur sa maladie, Dadis ne dira rien. Il aura encore une semaine avant de comparaître. L’audience est renvoyée au 12 décembre prochain.

Elisa Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.