Connect with us

Societé

Après la signature de l’accord, les deux SLECG appellent les enseignants à rejoindre les classes

Published

on

La grève enclenchée depuis le 9 janvier dernier dans le secteur éducatif guinéen pourrait connaitre son épilogue. Gouvernement et syndicalistes ont conclu un accord qui donne une prime spéciale aux enseignants qui varie selon les zones.

Au sortir de la salle des négociations, les deux parties ont dit leur joie quant à l’accord trouvé.

“Nous sommes sortis très satisfaits car, les enseignants ont eu une prime spéciale qui varie selon les zones de 450.000 à 1.300 Fg qu’on n’a jamais obtenue pour les enseignants. Deuxièmement, nos jeunes sortants des universités, des écoles d’enseignement vont être recrutés au niveau de la fonction publique. Donc, pour nous, c’est un sentiment de satisfaction. Car, les enseignants ont eu une prime très consistante, et les jeunes seront engagés. Alors, nous demandons humblement les enseignants et aux enseignantes d’accepter d’aller dans les différentes classes”, a dit Abdoulaye Camara, secrétaire général de l’USTG/Mamou.

Du côté du gouvernement, le ministre de l’enseignement technique Lansana Komara d’indiquer : « nous sommes sortis et tout le monde est satisfait y compris les syndicalistes et nous aussi. Donc, c’est un grand sentiment de satisfaction parce qu’il y a eu l’entente. Tout s’est passé dans un climat bon enfant ».

Aussi faut-il noter que le SLECG d’Aboubacar Soumah était représenté à cette négociation par les ”exclus” Oumar Tounkara et Mohamed Bangoura.

Mohamed Cissé 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités