Armée: après 23 ans d’interruption, les soldats guinéens renouent avec le saut à très grande hauteur

Print Friendly, PDF & Email

Une campagne de Saut à Ouverture Commandée à Très Grande Hauteur (SOTGH) a commencé ce jeudi 22 février en présence du ministre d’Etat à la Présidence, chargé de la Défense Nationale, Dr. Mohamed Diané, accompagné de l’Etat-major de l’armée, à la base aérienne de Yimbaya dans la commune de Matoto. Les sauts ont été réalisés à Maférinya, site de largage, dans la préfecture de Forécariah, a-t-on constaté sur place.

Après 23 ans d’absence, cette campagne a été rendue possible grâce aux réformes engagées par le président de la République, Alpha Condé avec l’appui des autorités militaires du Maroc. Au total, 311 soldats dont trois filles sont concernés par cette première opération.

Selon les autorités militaires guinéennes, cet exercice de parachutage vise à former, entraîner et qualifier le personnel du Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA).  Après avoir pris part dans la première équipe des parachutes de 20 soldats, le chef d’Etat-major général des armées, le général Namory Traoré, s’est dit très heureux avant de remercier le président de la République, Alpha Condé pour son leadership dans la réforme des services de défense et de sécurité.

Auparavant, le ministre de la Défense avait pour sa part saluer à juste proportion, le dynamisme de la coopération Guinéo-marocaine dans le domaine militaire tout en encourageant les soldats à bien assimiler les formations offertes.

Prenant la parole, l’Inspecteur général des forces armées guinéennes, le général Alpha Ousmane Diallo a abordé dans le même sens.  « Il est important de souligner que c’est le fruit d’une réforme impulsée par le chef de l’Etat, Alpha Condé. Si aujourd’hui, les forces armées royales ont affrété un avion spécial pour un exercice de parachutage en Guinée, il faut le reconnaître que par le passé, l’armée guinéenne faisait des sauts sur toute l’étendue du territoire national avec des avions guinéens », a-t-il fait remarquer.

Poursuivant, le Général Alpha Ousmane Diallo a annoncé que l’autorité politique notamment le président de la République et son ministre de la Défense, sont décidés d’équiper l’armée guinéenne des moyens nécessaires à sa modernisation. « Le parachutage consiste à envoyer une unité d’infanterie par air pour une mission donnée. C’est un moyen de transport des forces armées qui facilite les opérations à travers des exercices aéroportés », a-t-il expliqué.

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.