Armistice de 1918 : la France rend hommage aux soldats guinéens morts à ses côtés

Print Friendly, PDF & Email

Comme chaque année, le France a rendu un vibrant hommage aux nombreux guinéens qui ont mené un combat à ses côtés, lors de la première guerre mondiale. La cérémonie a eu lieu ce mercredi 11 novembre 2020 au cimetière de Boulbinet dans la commune de Kaloum.

La cérémonie, présidée par l’ambassadeur de France en Guinée, a réuni plusieurs personnalités de l’armée guinéenne, dont le directeur de cabinet du Ministre d’Etat de la défense nationale, chargé des affaires présidentielles.

Après le dépôt de trois fleurs, en hommage aux morts, les participants ont tour à tour, prié pour le repos des âmes disparues.

Pour le nouvel ambassadeur de la France en Guinée, Marc Fonbaustier, cette commémoration témoigne de l’excellence des relations entre son pays et la Guinée.

« Nous avons, avec le directeur de cabinet du Ministre d’Etat, honoré les morts guinéens et français qui sont tombés dans des combats justes. Cette relation de défense entre la France et la Guinée, la présence du directeur de cabinet en témoigne, ainsi que de nombreux militaires guinéens qui sont venus, témoigne une relation forte entre la Guinée et la France. Je veux dire aussi que nos collègues diplomates qui sont venus, sont là pour montrer qu’aujourd’hui, la communauté internationale, plus que jamais, a besoin d’être unie pour relever les défis de notre temps », a-t-il indiqué.

Représentant le Ministre d’Etat de la défense nationale, chargé des affaires présidentielles, le directeur de cabinet, le général de brigade Sidi Yaya Camara, a indiqué que « C’est vraiment réconfortant pour nous que la République française accepte de commémorer cet anniversaire dans ce cimetière, où il y a des français et d’autres citoyens. A cette occasion, je voudrais dire que cette cérémonie commémorative est un signe fort de l’excellence de la coopération entre la République française et la République de Guinée. »

Poursuivant, « Je veux vous signifier que ladite cérémonie est un instant de mémoire, un temps de mémoire par rapport à nos morts qui, au compte de l’armée française, ont combattu dans les rangs des tirailleurs sénégalais pendant cette guerre, qu’on a toujours appelée ‘’ la grande guerre’’. Elle fut pour l’humanité, la guerre la plus dévastatrice à l’époque ; la Guerre la plus meurtrière et, ont pris part honorablement les tirailleurs sénégalais. Tirailleurs sénégalais parce qu’effectivement, c’est à partir du Sénégal que l’embarquement se faisait. Sinon, il y avait plus de guinéens que de sénégalais », a-t-il soutenu.

Il faut rappeler que c’est le 11 novembre 1918 que l’armistice a été signé pour mettre terme à la première guerre mondiale qui a fait plus de 18 millions de morts, dont 1 million six cent mille parmi les troupes françaises.  Depuis 2012, une cérémonie, intitulée ‘’commémoration de la victoire et de la paix et l’hommage aux morts pour la France’’, est organisée en Guinée.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.