Connect with us

Politique

Arrestation des opposants à un 3è mandat à Coyah : ‘’je crois que c’est le comble du mépris’’ (Cellou Baldé de l’UFDG)

L’arrestation d’un groupe de jeunes qui protestaient contre un éventuel projet de modification de la constitution guinéenne, par la police dimanche dernier, dans la préfecture de Coyah ne laisse pas indifférent le député uninominal de Labé.

Au micro de MEDIAGUINEE, l’honorable Cellou Baldé laisse entendre que ces arrestations doivent susciter le sursaut national, pour que le peuple de Guinée met fin ‘’à cette folie de la gouvernance de M. Alpha Condé.’’

« Je crois que cela prouve à suffisance que nous vivons le monde à l’envers dans notre pays, c’est une justice à double vitesse, c’est  qu’a même très ridicule ce qui est en train de se passer en même temps très dangereux. Aujourd’hui, c’est comme si on arrêtait la victime et on laisse le bourreau. C’est comme si on arrêtait celui qui est victime de vol, on laisse le voleur circulé librement. Vous avez vu ce qui s’est passé au Niger ? Aujourd’hui, je crois que Monsieur Alpha Condé, son gouvernement et tous les promoteurs d’un projet suicidaire d’un mandat de plus pour Alpha Condé son dans l’embarra. Contrairement au démocrate du Niger, Mamadou Issoufou, qui a mis en prison conformément aux lois de la République les promoteurs du tripatouillage constitutionnel, Alpha Condé lui met en prison ceux-là qui défendent les lois de la République, ceux-là qui défendent la constitution guinéenne. Je crois que c’est le comble du mépris, si vous volez de l’irrespect pour le peuple de Guinée. Je crois que ces arrestations qui se sont déroulés  à Coyah, doivent susciter le sursaut national, pour que le peuple de Guinée dans sa globalité et dans une divergence collective puissent mettre fin à cette folie de la gouvernance de M. Alpha Condé. »    

Poursuivant, il a confirmé la tenue d’une rencontre il y a quelques jours des leaders politiques et des acteurs de la société civile pour la création d’un front anti troisième mandat. « Aujourd’hui, il faut répondre à l’appel de la République, je crois que tous les fils et toutes les filles de Guinée quelque soit les plateformes dans les qu’elles ils se trouvent, que ça soit dans les organisations de la société-civile ou dans les formations politiques, des syndicats ou quelque association et mouvement que ça soit. Aujourd’hui, la patrie nous interpelle, cette plate-forme est en train de naitre. Il y a des associations, des mouvements de la société-civile, Partis politiques, des coordinations de l’opposition démocratique, les partis politiques de l’opposition républicaine, les partis politiques qui sont avec M. Faya Millimouno du BL et des partis politiques qui sont inscrit dans des plates-formes comme la PCUD et la Cellule Balai Citoyen et beaucoup d’autres mouvements. Les guinéens sont en train de se retrouver pour stopper les velléités de cette gouvernance moribonde », a-t-il conclu.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook