Connect with us

A la Une

Arrêté relatif aux tarifs appliqués aux prestations et supports publicitaires : ‘’ce n’est pas une nouveauté’’ (Paul Moussa Diawara, DG OGP)

Published

on

Un arrêté conjoint en date du 14 décembre 2017 signé des ministres de la Communication Rachid N’Diaye et de l’Economie et des Finances Malado Kaba décide que ‘’tous les supports publicitaires, les prestations de service en publicité, spots publicitaires, communiqués, annonces, publi-reportage, affichages, marketing mobile et numérique (SMS à caractère publicitaire, publicité sur internet) et tout autre type de publicité sont soumis à paiement.’’

Rencontré par la rédaction de MEDIAGUINEE, le Directeur Général de l’Office Guinéen de Publicité (OGP), Paul Moussa Diawara a tenu à apporter quelques éclaircissements sur ce nouvel arrêté, contrairement à ce que certains racontent ou peuvent raconter.

‘’De façon générale, je veux dire qu’il n’y a pas eu de changement majeur’’

‘’Cet arrêté ministériel conjoint est l’aboutissement de plusieurs mois de travail, ce n’est pas tombé du ciel. Ça été bien mûri, réfléchi et ça a respecté toutes les procédures. Rien n’a changé dans l’arrêté ministériel conjoint à part qui reprend in extenso l’arrêté ministériel de 2011 signé de Monsieur Dirius Dialé Doré (ancien ministre de la Communication). C’est le même arrêté sauf que cette fois, après sept ans les tarifs n’ont pas été révisés à l’OGP. Pendant ce temps, l’environnement économique, social, commercial et industriel de notre pays évolue. Donc, il faut actualiser les tarifs et c’est dans ce cadre-là que nous avons agi tout en prenant en compte l’apparition de nouveaux supports parce qu’en 2011, on ne facturait peut-être pas les téléphonies. Or, aujourd’hui, le téléphone est devenu un nouveau support de publicité, de communication avec lequel nous pouvons atteindre la clientèle, nous pouvons communiquer avec la clientèle, nous pouvons vendre les prestations, les services, les produits et les marchandises. Donc, c’est devenu un nouveau support et il faut intégrer ce support-là. C’est cette intégration-là sur fond de réactualisation et de révision de cette grille tarifaire par laquelle nous avons procédé. De façon générale, je veux dire qu’il n’y a pas eu de changement majeur.’’

‘’Ce n’est pas une nouveauté. C’est une ancienne décision qui existait mais qui n’a pas été valorisée et appliquée par la direction générale de l’OGP à l’époque’’

‘’Tenez-vous bien, l’ancien décret qui a été abrogé et l’ancien tarif qui a été abrogé prennent tous en compte les médias, les supports sur toutes ces formes privés ou publics. Que ce soit les radios, les médias privés comme les médias publics. Seulement ça n’a jamais été appliqué. Donc, ce n’est pas une nouveauté. C’est une ancienne décision qui existait mais qui n’a pas été valorisée et appliquée par la direction générale de l’OGP à l’époque. Donc aujourd’hui que cela soit à l’ordre du jour dans le cadre de la valorisation de l’application du décret du Président de la République est une bonne chose. Cet arrêté conjoint est l’application du décret 355 du 25 novembre 2016 qui érige l’OGP en EPIC [Etablissement privé à caractère industriel et commercial] (société anonyme). Donc, c’est un arrêté ministériel conjoint d’application du décret du chef de l’Etat qui prend en compte tout ce que vous trouverez sur la grille tarifaire. C’est loin d’être une nouveauté et ce n’est pas pour enrichir l’Office Guinéen de Publicité (OGP) comme certains articles de presse laissent croire…’’

Propos recueillis par Youssouf Keïta

+224 666 48 71 30     

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook